Alimentation : comment éviter les OGM ?

Image d'illustration

Après la parution, la semaine dernière, d’une étude choc sur les effets supposés des OGM sur la santé, un vent de panique s’est emparé des consommateurs : comment reconnaître la présence des Organismes Génétiquement Modifiés dans les aliments du quotidien ?

Différents étiquetages existent :

  • "Sans OGM" : ce marquage n’est pas obligatoire et reste au bon vouloir des marques. Il existe depuis juillet dernier seulement et peut être appliqué sur des produits d’origine végétale comportant moins de 0,1% d’OGM dans leur composition ;
  • "Nourri sans OGM" : ce marquage concerne les viandes, les poissons ou les œufs issus d’élevages utilisant moins de 0,1% ("nourri sans OGM (< 0,1 %)") ou moins de 0,9% ("nourri sans OGM (< 0,9 %)") d’OGM dans l’alimentation des animaux ;
  • "Sans OGM dans un rayon de 3 km" : garanti que le miel et autres produits de la ruche est (relativement exempt) d’OGM.

En règle générale, cet étiquetage est bien mis en avant par les marques : il s’agit aujourd’hui d’un plus pour les consommateurs ! En revanche, la présence d’OGM dans une denrée est parfois difficile à détecter en se fiant à l’étiquette : obligatoire pourtant depuis 2004 dès que le produit comporte plus de 0,9% d’OGM, l’indication figure la plupart du temps en tout petits caractères, et apparaît parfois dans la liste des ingrédients.

Enfin, pour faire vos courses l’esprit plus serein, Greenpeace met à la disposition des internautes une liste de produits avec ou sans OGM, pour faire votre choix en toute connaissance de cause.

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

Vous aimerez aussi

Fête des mères :les cadeaux qui font rêver les mamans

Fête des mères :les cadeaux qui font rêver les mamans

Tous les ans à la fête des mères, vous redoutez le sempiternel collier de pâtes. Pourtant, les idées...
Lire la suite

Enfin un prénom pour le royal baby

Le fils de Kate Middleton et du prince William a enfin un prénom !
Lire la suite

Les mamans moins actives !

Plus de temps d’écran et d’activités sédentaires, moins de dépense physique et de calories brûlées :...
Lire la suite