Accoucher plus vite, c'est possible ? (Page 2)

Arrivée au terme, si bébé ne s'est pas encore décidé à monter le bout de son nez, il arrive que la future maman n'en puisse plus d'attendre ! Voici quelques conseils pour tenter d'aider un peu la nature et de, peut-être, déclencher naturellement votre accouchement, voire raccourcir la phase de travail qui peut être longue, surtout pour un premier bébé.
Accoucher plus vite, c’est possible ?
Accoucher plus vite, c’est possible ?

Ce que vous pouvez faire avec un peu d'aide....

  • La méthode Bonapace

Largement répandue au Québec, cette méthode (prononcez "Bonapatché") peu connue en France permet de réduire le stress dû à la douleur de l'accouchement. Conséquence : cela peut aller plus vite ! Basée sur une participation active du futur père et l'apprentissage de techniques posturales et de massages dérivés de l'acupuncture, cette préparation à la naissance est destinée avant tout aux femmes désirant un accouchement le moins médicalisé possible, particulièrement au niveau de la gestion de la douleur. Retrouvez la liste des praticiens formateurs sur le site de la méthode Bonapace.

  • L'homéopathie

Caulophyllum, actea racemosa et arnica sont en général les trois remèdes qui vous seront conseillés afin de vous aider le jour J. Le premier agit sur l'efficacité des contractions, le second sur leur régularité, et le troisième permet aux muscles mobilisés par l'accouchement de se remettre de l'effort fourni. Ce traitement est souvent associé à du Gelsemium qui agit sur le stress, et prescrit environ un mois avant l'accouchement.

  • L'acupuncture : des bienfaits reconnus !

Vous pouvez opter pour une préparation à la naissance orientée vers l'acupuncture : la stimulation de points spécifiques permettra à votre corps de se préparer au mieux. Toutefois, si vous n'avez pas bénéficié de cette préparation, vous pouvez tout de même avoir accès à l'acupuncture le jour de votre accouchement ! Certaines maternités disposent de praticiens spécialisés dans leurs murs. L'acupuncture permet entre autres de relancer un travail qui stagne et de favoriser l'assouplissement du périnée : de quoi gagner un peu de temps ! Cette technique n'est pas incompatible avec la péridurale. Renseignez-vous auprès de votre maternité.

Publié le 23-10-2012 à 08:37 | Mis à jour le 18-05-2018 à 20:59 | Rédacteur :
Plus d'articles sur : #accouchement

1 commentaire

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

  • manou832
    manou832 - Il y a 5 ans

    J'ai moi aussi tout essayé.. on est toute impatientes en fin de grossesse? et oui c'est bébé qui décide et c'est comme ça.. mais même si on le sait c'est tjs sympa d'essayer les trucs de Grand-mère et ca fait passer le tps?

Vous aimerez aussi

S’organiser : les mamans françaises vivent bien leur maternité mais…

S'organiser : les mamans françaises vivent bien leur maternité mais...

A l'occasion du plan périnatalité 2005-2007, l'UNAF (l'Union Nationale des Associations Familiales) s'est...
Lire la suite

Bébé en siège : la version, controversée

Votre bébé se présente en siège à quelques semaines de l’accouchement : faut-il opter pour une...
Lire la suite

Où accoucher naturellement : le palmarès du Ciane

Le Collection interassociatif autour de la naissance (Ciane) livre son palmarès des maternités françaises...
Lire la suite