Accouchement : une technologie militaire au service des complications

Et si une solution efficace pour prendre en charge les hémorragies post-partum venait de la technologie militaire ?
Image d'illustration

La seringue à éponges, vous connaissez ? Probablement pas ! Il s’agit d’une seringue de 3 cm de diamètre environ, remplie de petites éponges compressées de la taille et de la forme d’un comprimé de médicament. Dans les forces armées, elle est utilisée pour "injecter" les éponges au cœur des blessures par balle, permettant ainsi de stopper rapidement les hémorragies.

Depuis la mise au point du système en 2009, la seringue à éponges a fait la preuve de son efficacité : le nombre de décès par hémorragie massive, première cause de mortalité au combat, a significativement diminué. Simple en apparence, l’objet est pourtant plus sophistiqué qu’on ne le pense : les éponges, qui mesurent 1 cm de diamètre une fois déployées, sont couverte d’un produit hémostatique (qui stoppe les saignements) et pourvues d’un marqueur spécifique qui permet de les détecter aux rayons X ; impossible ainsi d’en oublier une dans une blessure !

Bref, un outil simple et fiable, qui peut sûrement avoir une utilité ailleurs que sur les champs de bataille : dans les salles d’accouchement par exemple ! RevMedX, la société qui a mis au point la seringue, vient en effet de recevoir un financement de la Fondation Bill et Melinda Gates pour adapter la seringue aux hémorragies du post partum, dont 14 millions de femmes sont victimes chaque année dans le monde selon l’OMS. Pour 1% d’entre elles, cette hémorragie est fatale…Il s’agit d’une des premières causes de mortalité maternelle.

Source : pourquoidocteur.fr

Publié le 14-04-2014 à 09:44 | Mis à jour le 18-05-2018 à 20:59 | Rédacteur :
Plus d'articles sur : #accouchement

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

Vous aimerez aussi

Un bébé de plus de 7 kilos naît au Vietnam

Un bébé de plus de 7 kilos naît au Vietnam

Une vietnamienne a accouché d'un bébé de 7,1 kilos le week-end dernier au Vietnam dans la province de Vinh...
Lire la suite

Maternités : les regroupements ne favorisent pas la surmédicalisation

Maternités : les regroupements ne favorisent pas la surmédicalisation

Accouchements déclenchés, recours à la césarienne, extractions instrumentales... Des pratiques qui ne sont...
Lire la suite

Grande prématurité : le combat de Souleyman et de sa maman !

Grande prématurité : le combat de Souleyman et de sa maman !

Venir au monde trop tôt, avec un poids inférieur à 1 kg, c'est très loin d'être anodin. La maman de...
Lire la suite