La péridurale, comment ça marche ?

La péridurale est une anesthésie locale du bas du corps pratiquée, entre autre, pendant l'accouchement.
La péridurale, comment ça marche ?
La péridurale, comment ça marche ?

Comment ça se pose ?

Installée dans la salle d'accouchement ou une salle toute proche, l'anesthésiste fait à la future mère une petite injection d'anesthésique local sur le lieu de la pose (entre la 3e et la 4e vertèbre lombaire). Cette piqûre est non douloureuse.

Il lui pose ensuite un petit cathéter (tuyau) dans la colonne vertébrale (entre les deux vertèbres et en-dessous de la moelle épinière). Puis Il injecte dans le cathéter un ensemble de produits analgésiques qui vont faire cesser la douleurs des contractions et atténuer les douleurs de l'expulsion (ou d'une épisiotomie éventuelle). Ce cathéter, fixé par de gros scotchs, reste en place tout au long du travail. Contrairement à ce que beaucoup de gens craignent, la pose de la péridurale n'est pas du tout douloureuse, ni désagréable ! Tout au plus peut-on ressentir une certaine apréhension.

Quand est-ce qu'on la pose ?

On considère que l'on peut poser la péridurale lorsque le col est ouvert à 3 cm, mais aussi plus tôt ! En effet, si longtemps on a cru que poser la péridurale ralentissait le travail, on se rend compte aujourd'hui que pour certaines femmes au col fermé "à double tour", seule la pose de la péridurale permet de détendre l'ensemble !

Ses effets

Efficace environ un quart d'heure après sa pose, la péridurale rend les jambes lourdes mais conserve leur sensibilité. Parfois, certaines parties du bas du corps sont encore un peu douloureuses parce que la péridurale n'a pas pu pénétrer tous les feuillets nerveux de la colonne, mais la plus grosse partie de la douleur est cependant soulagée.

Qui peut en bénéficier ?

Toutes les femmes qui accouchent par voie basse et dont le travail n'est pas trop avancé (ou dont le col est toujours fermé) peuvent profiter d'une péridurale.

Deux péridurales existent

  • L'analgésie péridurale classique : comme une perfusion, le liquide anesthésiant est injecté automatiquement et régulièrement par le cathéter tout au long de l'accouchement.
  • L'analgésie péridurale contrôlée par la maman, appelée PCEA : la maman s'injecte elle-même le produit en fonction de sa douleur. Un système de sécurité permet d'éviter tout surdosage.

La rencontre avec l'anesthésiste

Que vous souhaitiez ou non une péridurale, vous devez rencontrer l'anesthésiste au cours du huitième mois de grossesse. Ce n'est pas une visite de courtoisie, vous devez lui poser les questions qui vous perturbent : effets secondaires, nombre d'anesthésistes présents sur les lieux... Cette visite est obligatoire car, même si vous ne choisissez pas la péridurale, le médecin peut être amené à vous faire une césarienne qui nécessite la pose d'une péridurale au niveau du rachis.

Les risques

Les sensations de jambes lourdes avec une diminution de l'envie de pousser et une baisse de la pression artérielle sont les inconvénients les plus fréquents de la péridurale. Dans certains cas rarissimes (1/150 000), si la maman a des problèmes de coagulation, on peut constater un hématome péridural, entraînant une paralysie momentanée des deux jambes.
Mais ne vous inquiétez pas, les bénéfices apportés par la péridurale l'emportent nettement sur les effets secondaires et les faibles risques de complications.

Publié le 07-02-2014 à 16:10 | Mis à jour le 18-05-2018 à 22:59 | Rédacteur :
Plus d'articles sur : #accouchement

Vous aimerez aussi

Caroline Receveur : elle raconte ses premiers pas en tant que maman

Césarienne programmée, nounous de nuit, biberon...Caroline Receveur assume ses choix

Caroline Receveur est une célèbre influenceuse, venue tout droit de la télé-réalité. Maman depuis quelques...
Lire la suite

Une maman se réveille de son coma au contact de son bébé

Une maman dans le coma se réveille grâce à son bébé

Au Brésil, une jeune femme a accouché alors qu'elle était dans le coma. Elle s'est réveillée au moment où...
Lire la suite

Un congé maternité plus long pour les travailleuses indépendantes

Congé maternité : un allongement pour les travailleuses indépendantes et les agricultrices

Le Premier ministre a annoncé sur France Inter, jeudi 20 septembre 2018, l'allongement du congés maternité...
Lire la suite

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.