Retarder le clampage du nouveau-né est meilleur pour sa santé

Attendre quelques minutes avant de couper le cordon ombilical préviendrait les carences en fer du nourrisson.
Image d'illustration

Trois minutes après la naissance, il s'agirait du temps idéal pour clamper le cordon ombilical. Le débat en cours depuis plusieurs années pencherait en faveur d'un clampage tardif, une mesure encore assez peu appliquée.

Des tests favorables au clampage tardif

Clamper le cordon tardivement favoriserait le transfert du sang placentaire vers l'organisme du nouveau-né et préviendrait ainsi les carences en fer. «Maintenir le lien ombilical pendant trois minutes représente une transfusion d'un décilitre de sang, ce qui correspond à la quantité de fer requise par l'enfant durant les trois à quatre premiers mois de la vie», observe le pédiatre suédois Ola Andersson.
Plusieurs études dont, celle, récente, publiée le 26 mai dans la revue Jama Pediatrics affirment que  les bébés dont les cordons ont été clampés plus de trois minutes après la naissance disposeraient, une fois devenus enfants, de capacités motrices particulièrement développées.
Les résultats des nombreux tests qu'Ola Andersson a effectué auprès d'un échantillon de 400 enfants auraient mis en évidence de meilleurs scores dans certains exercices spécifiques, en particulier chez les garçons. «Le cerveau a besoin de fer pour se développer et les connexions neuronales qui gouvernent l'activité motrice se mettent en place durant l'enfance», affirme-t-il.
Par ailleurs,  le Collège national des gynécologues et obstétriciens français a déjà reconnu que le clampage tardif était très favorable aux bébés prématurés. Il assurerait une meilleure tension artérielle après la naissance et réduirait le nombre de transfusions en réanimation néonatale.

Une pratique qui se heurte à des réticentes

Longtemps le clampage du cordon a été pratiqué très tôt, moins de dix secondes après la naissance, dans le but de prévenir les hémorragies maternelles. «Le niveau de preuve de cette étude reste insuffisant pour justifier un changement de nos pratiques», affirme la sage-femme Corinne Dupont.
En France, si les médecins et sages-femmes ont abandonné le clampage précoce, ils le pratiquent généralement dans la minute qui suit l'accouchement. Pourtant, comme le remarque Emmanuelle Phan, membre du CIAM (Collectif interassociatif autour de la naissance «Sauf urgence, et même si le bénéfice d'un apport supplémentaire en fer est incertain, il n'existe pas d'arguments pour se précipiter».

Publié le 10-07-2015 à 15:51 | Mis à jour le 18-05-2018 à 20:59 | Rédacteur :
Plus d'articles sur : #accouchement

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

Vous aimerez aussi

Ma césarienne en urgence

Ma césarienne en urgence

Anne-Sophie ne garde pas un bon souvenir de la naissance de Roxanne ; comme de nombreuses mamans ayant...
Lire la suite

Quadruplés

Les quadruplés jumeaux !

En matière de naissance multiple, cette maman originaire d'Abu Dhabi a fait fort : non seulement elle...
Lire la suite

La naissance d’Elhéa : un accouchement rapide !

La naissance d’Elhéa : un accouchement rapide !

Parce que chaque accouchement est différent, on vous propose aujourd’hui le récit de notre internaute...
Lire la suite