Accouchement : 1 père sur 3 aurait préféré ne pas y assister

La marque Pampers a publié une étude montrant que 1 papa sur 3 aurait préféré ne pas assister à l'accouchement de leurs compagnes !
Quand les pères regrettent d'avoir assister à l'accouchement de leurs enfants
Quand les pères regrettent d'avoir assister à l'accouchement de leurs enfants
Publicité

Le 5 mai 2018, à l'occasion de la journée mondiale des Sages-femmes, la célèbre marque Pampers a publié une étude réalisée auprès de 612 hommes anglais. Et le résultat est impressionnant : 1 papa sur 3 aurait préféré ne pas avoir assister à la naissance de leur enfant

Inutiles, nerveux et submergés. 

Interrogés les papas sont même 47% à se sentir « inutiles », « nerveux » et « submergés » au moment de l'accouchement de leur premier enfant.

Il n'y a que 10% des pères interrogés qui ont eu le sentiment d'avoir été utile à leur compagne. Les autres disent plutôt avoir eu le sentiment d'être « un intrus » et de ne « servir à rien ». 

L'humour, la meilleure arme des pères

Les pères sont perdus notamment parce qu'ils n'ont pas été préparés à ce qu'est vraiment un accouchement. Du coup, ils cachent leur sentiment d'inutilité par de l'humour. 

En effet, 21% d'entre eux déclarent avoir chercher à faire rire leur compagne pendant l'accouchement soit en faisant des « blagues inappropriées », en « publiant du contenu sur les réseaux sociaux » ou « jouant avec les ustensiles médicaux ».

Les larmes des hommes

Alors même si les hommes se sentent perdus et inutiles, ils sont pourtant submergés par l'émotion pendant l'accouchement de leur compagne. 

34% d'entre eux ont déclaré avoir pleuré durant cette période qui peut durer plusieurs dizaines d'heures. 

Parler de l'accouchement

En parallèle des déclarations des hommes, l'étude montre qu'un tiers des femmes accouchant s'inquiètent de la manière dont son conjoint vit l'accouchement. Les femmes déclarent se demandent si leur partenaire s'ennuie et si a pu prendre la place qu'il souhaitait pendant le travail et l'accouchement. 

Au vu de ces résultats, il semble important qu'avant le terme, le couple s'interroge sur la participation ou non du papa à l'accouchement. Et comme l'ajoute la porte-parole de Pampers : « Les sages-femmes sont d'un grand soutien pour les femmes lors de l'accouchement, mais également pour aider leur partenaire pendant toute la durée de la procédure. Elles font de leur mieux pour s'assurer que tout le monde participe et y veillent du début du travail jusqu'à la mise au monde de l'enfant."

Vous aimerez aussi

Un bébé en 2 ans ou un remboursement : la promesse d'une clinique espagnole

PMA : une clinique rembourse les parents qui n'ont pas eu d'enfants sous 2 ans

En Espagne, une clinique propose de rembourser les parents qui n'ont pas réussi à avoir d'enfants sous deux...
Lire la suite

Antidouleurs et grossesse : attention danger

Ibuprofène et paracétamol pendant la grossesse nuiraient à la fertilité du bébé à naître

La prise d'antidouleurs pendant la grossesse pourrait nuire à la fertilité des enfants à naître. C'est ce...
Lire la suite

Etre enceinte au Japon et devoir s'excuser...

Au Japon, une femme obligée de s'excuser d'être tombée enceinte

Un couple japonais a dû présenter des excuses parce qu'ils attendent un bébé. Ils ont en effet ignoré le...
Lire la suite

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

En poursuivant votre navigation sur etreenceinte.com, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus