Abus d'alcool pendant la grossesse : un crime ?

La Grande-Bretagne pourrait criminaliser l’abus d’alcool pendant la grossesse, quand celui-ci conduit à un syndrome d’alcoolisation fœtale (SAF).
Image d'illustration

Un précédent qui pourrait faire du bruit ! Le conseil municipal d’une commune britannique de la région de Manchester réclame une indemnisation financière pour subvenir aux besoins d’une petite fille de 6 ans qui présente divers troubles et handicaps liés à un syndrome d’alcoolisation fœtale

Et ce n’est pas tout : la demande de compensation a été faite au nom du système d’indemnisation des victimes…De crimes ! En effet, selon les avocats représentant le conseil municipal, si la mère de la fillette s’est alcoolisée sciemment durant sa grossesse, malgré les recommandations des services médicaux et sociaux, il s’agirait alors, selon eux, d’un empoisonnement volontaire…

Dans un premier temps, la requête avait été jugée valable par un tribunal, mais finalement rejetée en appel, les juges ayant considéré que le fœtus ne pouvait être traité comme une personne à part entière. Mais un nouvel appel du conseil municipal, rejoint depuis par près de 80 autres autorités locales en charge elles aussi d’enfants touchés par le SAF, pourrait déboucher sur une victoire légale. Dans ce cas, il s’agirait d’une jurisprudence qui conduirait à criminaliser l’abus d’alcool durant la grossesse. Pour rappel, il y a alcoolisation fœtale dans le cadre d’une consommation maternelle de 5 verres par jour minimum, voire 10 dans les cas les plus graves !

Source : lepoint.fr

Publié le 04-02-2014 à 14:22 | Mis à jour le 18-05-2018 à 20:59 | Rédacteur :
Plus d'articles sur : #sante

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

Vous aimerez aussi

Les réponses du gynécologue - semaine du 18/01/2010

1. Est-il possible que le déplacement d'un stérilet soit le signe d'une grossesse ?
Lire la suite

AINS, attention danger !

AINS, attention danger !

Pendant la grossesse, les anti-inflammatoires non-stéroïdiens (AINS) pourraient développer leurs effets...
Lire la suite

Dépakine pendant la grossesse, vers un nouveau scandale sanitaire ?

Consommé pendant la grossesse, l'anti-épileptique Depakine ainsi que ses génériques seraient responsables...
Lire la suite