Surpoids de l’enfant : les parents dans le déni

Un parent d’enfant en surpoids sur deux sous-estime le poids réel de son enfant, selon une étude américaine…
Image d'illustration

"Il a un gros squelette" ; "Elle est grande, c’est normal qu’elle soit forte" : les parents sont 50% à être dans le déni face à leur enfant en surpoids. Il s’agit des résultats d’un travail mené sur les résultats de près de 70 études différentes autour de la question du surpoids de l’enfant, qui ont été publiés dans la revue médicale Pediatrics.

Une perception en décalage avec la réalité qui relève d’un déni inconscient, et pas d’une mauvaise foi, selon les auteurs de l’étude. Ils dénombrent même 14% de parents qui pensent que leur enfant est…En dessous du poids normal pour son âge ! Les parents ont plus tendance à sous-estimer le surpoids de leur enfant quand ce dernier est un garçon. Il semble communément admis qu’un garçon doit être plus grand et plus fort… De même, des parents eux-mêmes en surpoids minimiseront le poids de leur progéniture.

Ce décalage pose un véritable problème, notamment pour la bonne prise ne charge de pathologies telles que le diabète. Les auteurs de l’étude insistent pour que le poids de l’enfant soit régulièrement surveillé par un tiers neutre, le pédiatre ou le médecin de famille. Une solution qui a l’avantage d’impliquer davantage les parents. En effet, il est également prouvé qu’une fois que les parents ont une vision claire et en phase avec la réalité du poids de leur enfant, la prise en charge du problème s’améliore. Bref, halte aux œillères !

Source : pourquoidocteur.fr

Publié le 10-02-2014 à 08:25 | Mis à jour le 18-05-2018 à 20:59 | Rédacteur :
Plus d'articles sur : #sante

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

Vous aimerez aussi

Des bébés belges trop traités !

Des bébés belges trop traités !

La Belgique s‘émeut du chiffre cité par le journal De Morgen : 4 bébés sur 10 seraient sous traitement...
Lire la suite

Enfant : 60 minutes de sport par jour recommandées pour vieillir avec des os solides !

Une étude suédoise présentée le 23 mars au Congrès annuel de la Société Américaine d’Orthopédie et de...
Lire la suite

Médicaments à base de bromocriptine: une prescription revue à la baisse

Suite à des signalements d’effets indésirables, les médicaments à base de bromocriptine, souvent utilisés...
Lire la suite