Qu’est-ce que les parents doivent savoir sur la bronchiolite ?

Image d'illustration

Chaque hiver, près de 30 % des enfants de moins de 2 ans sont atteints de bronchiolite. Très contagieuse, cette infection respiratoire peut affaiblir le nourrisson. Heureusement, certaines précautions existent afin de limiter les risques et de permettre à l’enfant de recouvrer rapidement la santé.

Qu’est-ce que la bronchiolite ?

En France, la bronchiolite survient généralement durant la saison du grand froid, soit de mi-octobre à fin décembre. Appelée aussi infection à virus respiratoire syncytial (VRS), c’est une maladie virale épidémique, potentiellement grave pour les nourrissons. L’inflammation se localise dans les poumons. Elle empêche l’enfant de respirer normalement, car les virus attaquent les plus petits conduits respiratoires, les bronchioles.

Quels sont les symptômes de la bronchiolite ?

Dans les premières phases d’incubation, la bronchiolite se présente sous la forme d’un simple rhume ou d’une toux. Par la suite, la maladie peut entraîner des difficultés respiratoires, une accélération de la respiration puis des sifflements. A ce stade, le bébé aura le nez qui coule. Il peut aussi arriver qu’il s’agite, dorme mal et perde l’appétit.Dans les cas les plus graves, la bronchiolite peut être source de vomissements, de diarrhée et de fièvre. Ces symptômes durent environ 5 à 10 jours, mais la toux peut persister pendant quelques semaines.

Quel traitement contre la bronchiolite ?

La bronchiolite est souvent bénigne. Les parents ne doivent pas s’inquiéter malgré ces manifestations, car la maladie se soigne facilement à la maison. Pour ce faire, il suffit de nettoyer régulièrement le nez du bébé avec un sérum physiologique ou à l’aide d’une solution d’eau de mer. La position demi-assise serait parfaite pour mettre le nourrisson à l’aise. Il est également important de placer l’enfant dans un lieu aéré et humidifié. Les endroits publics tels que les salles d’attente ou les transports en commun sont fortement déconseillés. Bien évidemment, dès l’apparition des premiers signes, le mieux est de consulter un pédiatre.

Publié le 02-06-2015 à 14:39 | Mis à jour le 18-05-2018 à 20:59 | Rédacteur :
Plus d'articles sur : #sante

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

Vous aimerez aussi

Jeux vidéo : des enfants pas si accros ?

Ce sondage révèle que contrairement à bien des idées reçues, les 3-12 ans sont beaucoup moins rivés à leurs...
Lire la suite

Baisse de la mortalité infantile dans le monde

Alors que la Convention internationale des droits de l'enfant fête son 20e anniversaire, c'est un très beau...
Lire la suite

La fausse couche : causes

La fausse couche

Même si une fausse couche intervient durant les toutes premières semaines de grossesse, c'est toujours un...
Lire la suite