Psycho 0-6 mois : l'intelligence de bébé (Page 2)

Si les premiers jours, la vie de notre bébé se résume à faire dodo (sauf la nuit bien sûr...) et à manger, très vite on est surpris par la vitesse à laquelle il évolue et s'éveille. Mais peut-on pour autant parler d'intelligence ?
Psycho 0-6 mois : l'intelligence de bébé
Psycho 0-6 mois : l'intelligence de bébé

Entre 1 et 4 mois : observer

Les premiers mois, votre enfant ne semble pas très actif intellectuellement : il conserve quelques réflexes archaïques - comme la succion et la préhension. Détrompez-vous ! Il regarde, observe scrupuleusement les personnes qui l'entourent et les objets quotidiens. Autant d‘images qu'il mémorise chaque jour pour finir par se familiariser avec son environnement : rapidement, il connaît ce qui l'entoure.

L'échange avec l'autre

Très tôt, votre bébé va commencer à communiquer :

  • Les premiers sourires à deux mois : votre bébé sourit spontanément ou en réponse à un sourire. Il comprend alors que s'il fait un sourire, on lui répond avec lui en faisant un ;
  • Il sait attirer l'attention de ses parents sur lui dès 3 mois ;
  • Il manifeste ses émotions : rire, cris de joie (4 mois) ou de mécontentement (5 mois), pleurs (naissance), puis signifie quand quelque chose lui plaît ou lui déplaît ;
  • Il gazouille pour vous répondre (5 mois).

Abonnez-vous  à la Bébiwicks pour recevoir chaque semaine votre suivi personnalisé de grossesse.

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

Vous aimerez aussi

Pleurs de bébé : peuvent-ils nous manipuler ?

Pleurs de bébé : peuvent-ils nous manipuler ?

Un chercheur japonais s'est concentré sur le cas de 2 bébés de 7 et 9 mois, afin de découvrir s'ils étaient...
Lire la suite

La peur de l’école

La peur de l'école

Mal au ventre, pleurs, refus de s'habiller pour aller à l'école... Un grand nombre de parents connaissent...
Lire la suite

Grands-parents – petits enfants : une relation primordiale

Grands-parents – petits enfants : une relation primordiale

Grands-parents, contre la dépression, vos petits-enfants sont le meilleur des médicaments, révèle une étude...
Lire la suite