Phobie scolaire et difficultés d'intégration

Publié le 10-09-2013 à 10:35 | Mis à jour le 25-10-2017 à 17:10 | Auteur : Isabelle DAMIRON
Image d'illustration
Publicité

La phobie scolaire, qu'est-ce que c'est ?

La phobie scolaire est une vraie maladie qui touche environ 1 à 5% des écoliers, même les plus jeunes. Cette phobie peut toucher aussi bien les bons élèves que ceux qui ont moins de facilités à apprendre.

En raison de son caractère émergent et peu connu, ce trouble anxieux aigu est encore difficile à diagnostiquer et à traiter. C'est l'absentéisme répété et l'isolation progressive de l'enfant qui doit alerter les parents.

Dans les faits, la phobie scolaire se manifeste par des crises d'angoisse, des attaques de panique, des crises de larme, parfois des insomnies, des évanouissements ou l'aggravation de maladies chroniques plus anciennes (diabète, asthme, allergie...). L'enfant ne simule pas, il est terrorisé à l'idée de retourner en classe, il en est même physiquement incapable.

Quelles en sont les causes ?

Les spécialistes pensent que cette phobie est en partie liée à une difficulté à s'adapter hors de la cellule familiale, à une peur ancienne de la mort et de la séparation, suite à un deuil survenu dans l'entourage de l'enfant.

Que faire ?

Cependant, quelles qu'en soient les raisons, les conséquences de la phobie scolaire ne sont pas à négliger. Elles peuvent entrainer une désocialisation de l'enfant, une déscolarisation totale, voire une dépression. Il faut donc, une fois la phobie détectée, en parler avec les enseignants et consulter rapidement un médecin spécialiste qui pourra proposer une psychothérapie et/ou un traitement médical.

Pour en savoir plus ...

Voir aussi : les pleurs à l'école
Quelques adresses utiles :

Plus d'articles sur : #ecole

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

En poursuivant votre navigation sur etreenceinte.com, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus