Peut-on embrasser son enfant sur la bouche ?

Publié le 10-11-2017 à 15:07 | Mis à jour le 20-11-2017 à 09:33 | Auteur : Pauline JACOB
Il y a quelques mois l'actrice Olivia Wilde postait sur son compte Instagram une photo d'elle embrassant son fils sur la bouche. La photo a fait scandale, certains commentaires lui reprochant une « mauvaise » pratique. Quelques temps plutôt c'était David et Victoria Beckman qui subissaient les foudres des internautes après des photos similaires. Alors peut-on embrasser ses enfants sur la bouche ? On fait le point.
Peut-on embrasser son enfant sur la bouche ?
Peut-on embrasser son enfant sur la bouche ?
Publicité

Quand vous voyez la bouille de votre bébé, ou celle de votre enfant de 2-3 ans, vous n'avez qu'une envie l'embrasser partout, le dévorer presque. Pour autant peut-on, par amour maternel ou paternel embrasser son enfant sur la bouche ? 

La plupart des spécialistes de la petite enfance sont d'accords. A commencer par la plus célèbre d'entre eux, Françoise Dolto : « Une maman n'embrasse pas son enfant sur la bouche, un père non plus ». 

Et ce pour plusieurs raisons, tout d'abord parce qu'en Occident le baiser sur la bouche possède aujourd'hui comme une connotation sexuelle réelle. Interrogé par BFM le pédopsychiatre, Stéphane Clerget confie, « on embrasse son amoureux sur la bouche mais on n'embrasse pas sa voisine ou même son meilleur ami sur la bouche. Il y a donc une dimension particulière, amoureuse et sexuelle. On pourrait considérer que son enfant est la personne que l'on aime le plus au monde, mais c'est une personne vis-à-vis de laquelle il faut avoir un amour chaste ».

L'enfant a conscience de la portée sexuelle du baiser sur la bouche

Bien entendu embrasser un nourrisson ou un enfant de 3 ans sur la bouche ce n'est pas la même chose. 

Mais très vite l'enfant doit prendre conscience que les baisers, selon l'endroit où ils sont déposés, n'ont pas le même sens. Il s'agit donc d'expliquer très tôt à l'enfant que le baiser sur la bouche est réservé aux relations amoureuses. Les spécialistes de la petite enfance considèrent qu'embrasser son enfant sur la bouche pourrait d'ailleurs prolonger sa crise œdipienne (vous savez, le moment où, pour faire court, les petites filles sont amoureuses de leurs papas, et les petits garçons de leurs mamans). 

Lorsque l'enfant veut embrasser ses parents sur la bouche, pas question de le gronder mais il est important de lui expliquer que si papa et maman s'embrassent sur la bouche c'est parce qu'ils sont amoureux, et que l'amour que les parents portent à leurs enfants est différent que celui qu'ils se portent entre eux, en tant que couple.   

Tout un éventail de gestes d'amour disponibles pour remplacer le baiser sur la bouche

Comme le dit le pédiatre Aldo Naouri au Monde, les parents ont à leur disposition un nombre immense d'autres relais affectifs que celui du baiser sur la bouche, notamment « l'étreinte, la caresse, les manifestations vocales – berceuse et surtout les mots adressés à cet être de langage qui y est considérablement sensible – (...) qui sont infiniment plus efficaces ».

Vous aimerez aussi

[VIDEO] Un jeune homme sauve un enfant de 2 ans tombé sur les rails du métro

[VIDEO] Un jeune homme sauve un enfant de 2 ans tombé sur les rails du métro

Un adolescent de 18 ans n'a pas hésité une seconde. Quand un enfant de 2 ans est tombé sur les rails du...
Lire la suite

Affaire Maëlys : le corps de la petite fille a été retrouvé

Affaire Maëlys : le corps de la petite fille a été retrouvé

La petite fille avait disparu durant la nuit du 26 au 27 août 2017 pendant une fête de mariage à...
Lire la suite

La rougeole chez l’enfant : symptômes, conséquences et traitements

La rougeole chez l'enfant : symptômes, conséquences et traitements

Alors qu'une épidémie de rougeole touche plusieurs régions françaises, nous faisons le point sur cette...
Lire la suite

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

En poursuivant votre navigation sur etreenceinte.com, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus