Mère modèle : elle met ses enfants en vente sur Facebook…

Les réseaux sociaux, c’est formidable pour s’échanger de "bonnes pratiques" entres jeunes parents ! Mais cela peut aussi donner de drôles d’idées à certains…
Image d'illustration



Il faut la comprendre : son petit ami était en prison… Alors cette américaine de 22 ans visiblement très amoureuse, qui ne savait pas comment réunir les 4 000 dollars nécessaires à la libération sous caution de son chéri, a eu une idée géniale : pourquoi ne pas proposer ses enfants à la vente, auprès de son réseau d’amis Facebook ? Génial, en effet...

Aussitôt dit, aussitôt fait : elle dépose sur le réseau une petite annonce, 2 000 $ l’enfant. Un tarif intéressant… Heureusement, il semble qu’une personne parmi ses amis ait eu suffisamment les pieds sur Terre pour prévenir la police !

La jeune femme de 22 ans n’en était pas à son coup d’essai : pour les mêmes motifs, elle avait déjà précédemment tenté de vendre ses enfants, et avait d’ailleurs reçu… Plusieurs propositions de personnes intéressées ! Quand la police est arrivée chez elle pour l’appréhender, elle était d’ailleurs en train de mener une négociation…

Résultat : les deux parents modèles sont désormais en prison. La mère, accusée de "trafic de mineurs", risque une lourde peine. Quant aux enfants, ils ont été confiés aux services sociaux….

Publié le 15-03-2013 à 09:51 | Mis à jour le 18-05-2018 à 20:59 | Rédacteur :
Plus d'articles sur : #psycho

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

Vous aimerez aussi

Double infanticide avouée par une militaire

Une femme militaire de 32 vient d’avouer un double infanticide après qu’on ait retrouvé deux corps de...
Lire la suite

Puni à l’école : faut-il appliquer la « double peine » ?

Puni à l'école : faut-il appliquer la « double peine » ?

Pas de bonnet d'âne à la maison ! Prenez le temps de parler des faits avec votre enfant, car faire une...
Lire la suite

Dépression post-partum : une mère sur 7 touchée

Des chercheurs de l’université de Pittsburgh donnent l’alerte : la dépression post-partum serait à la...
Lire la suite