Maternité : et la sécurité de bébé?

Les maternités sont-elles suffisamment protégées des risques d’enlèvement ? On est en droit de se poser la question après le rapt de Zacharia, un petit garçon né le 24 août dans une maternité marseillaise. En effet, le bébé a disparu dans la nuit de lundi à mardi alors qu’il se trouvait…dans son berceau, près de sa maman ! Après le déclenchement du plan « Alerte enlèvement » ce matin, Zacharia a finalement été retrouvé sain et sauf…
Image d'illustration



Un fait divers qui n’est pas exactement exceptionnel puisque chaque année, une dizaine d’enfants sont ainsi enlevés au sein même des établissements de santé. Pourtant, des solutions existent et sont de plus en plus souvent mises en place afin de garantir la sécurité dans les maternités des enfants et la sérénité des parents.

L’électronique en renfort pour sécuriser les maternités

Deux options pour des bébés sous haute surveillance : les classiques systèmes de vidéosurveillance ou le bracelet électronique, apposé à la cheville du nouveau-né dès la naissance et interdisant sa sortie au-delà d’un certain périmètre, au risque de déclencher une alarme. De quoi dissuader les ravisseurs potentiels !
N’hésitez pas à questionner l’équipe de votre maternité sur les solutions mises en place ; pour envisager votre séjour en maternité avec sérénité…

Publié le 28-08-2012 à 16:08 | Mis à jour le 18-05-2018 à 20:59 | Rédacteur :
Plus d'articles sur : #accouchement

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

Vous aimerez aussi

Baby Boom, ce soir sur TF1 : gros plan sur la famille

Des histoires de familles à découvrir ce soir dès 23h30 !
Lire la suite

Ma cinquième césarienne : la naissance de Liloo

Ma cinquième césarienne : la naissance de Liloo

Laetitia est l'heureuse maman d'une grande famille de 5 enfants, tous nés... Par césarienne ! Une...
Lire la suite

Ilona, bébé pressé

Gwendoline pensait être atteinte d’une gastro-entérite aiguë. Mais sur la route des urgences, la jeune...
Lire la suite