Le combat d'une maman contre l'Education Nationale

Image d'illustration
Dans le Lot-et-Garonne, Yolande Raulet, mère d'un enfant légèrement handicapé, a décidé de porter plainte contre l'Éducation Nationale. La suppression de plus de 4500 postes d'auxiliaires de vie scolaire (AVS) depuis la rentrée n'a pas permis à son enfant, atteint d'un « panhypopituitarisme », d'être scolarisé cette année.

Effectivement, malgré la politique d'intégration de février 2005 qui oblige l'Education Nationale à accueillir des enfants handicapés dans l'école de leur quartier, la directrice a refusé de prendre en charge l'enfant de cette maman, faute d'AVS.

Une plainte contre le ministère de l'Education nationale a donc été déposée à Agen, sous couvert de non respect de la loi, « pour faire bouger les choses » explique Mme Raulet. Notons également que sur les 5000 postes d'AVS qui attendaient un renouvellement de leur contrat, seuls 500 l'ont obtenu.

Publié le 15-09-2009 à 00:00 | Mis à jour le 18-05-2018 à 20:59 | Rédacteur :
Plus d'articles sur : #ecole

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

Vous aimerez aussi

Il pense que l'enseignant ne l'aime pas…

Il pense que l'enseignant ne l'aime pas...

Taciturne depuis quelques jours, votre enfant lâche enfin le morceau : il dit que sa maitresse ne...
Lire la suite

A 6 ans, il sauve la vie d’un camarade !

Mason, écolier américain de 6 ans atteint de trisomie 21, est devenu le héros de sa ville !
Lire la suite

Les compétences en lecture des élèves de primaire en baisse constante

Les compétences en lecture des élèves de primaire en baisse constante

L'étude internationale Pirls est réalisée tous les 5 ans dans 50 pays depuis 2001 auprès d'élève en CM1. La...
Lire la suite