La CLIS (Classe d'Intégration Scolaire)

L'intégration du handicap au sein de l'école La CLIS (Classe d'Intégration - ou d'Inclusion - Scolaire) permet, à partir de la fin de la moyenne section, d'orienter les enfants en difficulté vers des classes spécialisées qui accueillent 12 élèves au maximum. Que le handicap de ces élèves soit cognitif (retard mental, troubles psychiques, troubles graves du développement), auditif, mal voyant ou moteur, la CLIS a pour objectif de permettre à ces enfants de suivre totalement ou partiellement un cursus scolaire ordinaire.
La CLIS (Classe d’Intégration Scolaire)
La CLIS (Classe d’Intégration Scolaire)

Qui peut en bénéficier ?

Pour intégrer une CLIS, la situation de handicap de l'enfant doit avoir été préalablement détectée par la famille ou l'école et notifiée par une commission siégeant au sein de la MDPH (Maison Départementale des Personnes Handicapées).

Le PPS

La scolarisation de l'élève de CLIS repose sur un Projet Personnalisé de Scolarisation (PPS), élaboré en fonction des besoins de l'élève par l'équipe pluridisciplinaire de la MPDH. Ce PPS sera mis en œuvre par tous les partenaires gravitant autour de l'élève : enseignants, parents, thérapeutes, partenaires sociaux... Chacun tentera alors de répondre dans son domaine aux besoins de l'élève.

Autres alternatives

Cependant, un enfant souffrant d'un handicap ne sera pas obligatoirement scolarisé en CLIS. Il sera même dirigé dans la mesure du possible vers des classes standard, en bénéficiant éventuellement d'aides spécifiques. Il se peut également qu'à l'inverse, l'enfant soit confié à des établissements plus spécialisés, qui permettront une prise en charge plus adaptée de son handicap.

Publié le 01-07-2010 à 00:00 | Mis à jour le 30-04-2019 à 15:21 | Rédacteur :
Plus d'articles sur : #ecole

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

Vous aimerez aussi