L’anesthésiste-réanimateur

Vous rencontrez forcément ce professionnel au cours de votre grossesse. Son rôle est primordial dans le cadre de la gestion des risques liés à l'accouchement, ainsi que dans la prise en charge de la douleur.
Image d'illustration
Publicité
Vous rencontrez forcément ce professionnel au cours de votre grossesse. Son rôle est primordial dans le cadre de la gestion des risques liés à l'accouchement, ainsi que dans la prise en charge de la douleur.

Les missions de l'anesthésiste-réanimateur

Ce médecin spécialiste est chargé de réaliser les anesthésies, locales ou générales, après évaluation de l'état de santé du patient. Il pratique également une surveillance constante du patient tout au long de l'anesthésie et après son réveil.
L'anesthésiste-réanimateur exerce en milieu hospitalier. Comme sa présence peut être requise rapidement en cas d'urgence, il participe au système de gardes : il y a donc toujours un médecin anesthésiste disponible, quels que soient le jour et l‘heure.
L'anesthésiste est assisté dans sa tâche par des infirmiers anesthésistes qui veillent à l'entretien et à la maintenance du matériel d'anesthésie et qui exercent une surveillance du patient.

Le rôle de l'anesthésiste-réanimateur

Dans le cadre de votre grossesse, vous devez rencontrer l'anesthésiste-réanimateur autour du 8e mois. Ensemble, vous ferez le point sur votre histoire médicale et vos éventuels soucis de santé, afin qu'il évalue votre capacité à recevoir une anesthésie. Il vous informera des différents modes d'analgésie possible et vous prescrira éventuellement des examens (radiographie, I.R.M., dosages sanguins) pour s'assurer que rien ne fait obstacle à la pose d'une péridurale, par exemple.
Même si vous souhaitez accoucher le plus naturellement possible, ce rendez-vous est primordial car l'anesthésiste-réanimateur peut devoir intervenir en urgence durant votre accouchement, si une complication survient.
C'est lui qui posera la péridurale si vous la souhaitez, et qui pratiquera l'anesthésie (péridurale, rachianesthésie ou anesthésie générale) en cas de césarienne. C'est également sous sa supervision que d'autres anesthésies locales (lors de la suture d'une épisiotomie, par exemple) pourront être réalisées.
Enfin, après une césarienne, il surveillera votre état de santé général en salle de réveil, surtout si vous avez reçu une anesthésie générale.

La formation de l'anesthésiste-réanimateur

La formation se déroule sur 11 ans post-bac : d'abord un diplôme de médecine, puis un cycle de 5 ans de spécialisation où sont abordés, entre autres, de nombreux principes de pharmacologie.
A savoir : une sage-femme peut suivre un cycle de formation pour obtenir des compétences d'infirmière anesthésiste.

En savoir plus :

La péridurale de A à Z

Trouvez votre maternité grâce à notre guide ! Plus d'articles sur : #sante

Publié le 04-08-2011 à 14:12
Mis à jour le 24-10-2012 à 14:14

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

En poursuivant votre navigation sur etreenceinte.com, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus