Hyperactivité : les plus jeunes sont-ils les plus touchés ?

Image d'illustration

Sur l'ensemble des élèves d'une classe d'école primaire, les enfants nés en fin d'année civile (les plus jeunes, donc) seraient-ils les plus touchés par les troubles du déficit de l'attention et d'hyperactivité (TDAH) ? C'est en tout cas ce que suggèrent les résultats d'une étude canadienne de l'Université de Colombie-Britannique menée auprès de près d'un million d'enfants d'âge scolaire.

Les garçons nés en décembre auraient ainsi 30% de risques supplémentaires d'être diagnostiqués TDAH que ceux nés en janvier de l'année suivante. Du côté des filles, l'écart est encore plus important : les filles de décembre seraient 70% plus suceptibles d'être touchées par un TDAH que celles de janvier ! Evidemment, ces chiffres supposent également que les enfants concernés ont d'autant plus de risques d'être traités médicalement, avec tous les effets secondaires que cela comporte...

De premières études avaient été menées aux Etats-Unis par le passé, et donnaient les mêmes résultats ; toutefois, l'un des chercheurs canadiens tient à nuancer ce tableau : selon lui, dans de nombreux cas, il s'agit simplement d'enfants manquant de maturité qui seraient "étiquetés" à tort !

Publié le 06-03-2012 à 10:30 | Mis à jour le 18-05-2018 à 20:59 | Rédacteur :
Plus d'articles sur : #sante

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

Vous aimerez aussi

L'hôpital des nounours à Nancy

L'hôpital des nounours à Nancy

L'Hôpital des Nounours a lancé une opération séduction destinée aux petits écoliers de Nancy, durant la...
Lire la suite

2 poignées de légumes par jour pour lutter contre l'obésité infantile

Légumes : 2 poignées par jour pour combattre l'obésité infantile !

Pas même une portion, mais simplement l'équivalent de deux poignées de légumes par jour permettraient de...
Lire la suite