Grossesse et tabac : comment arrêter de fumer ?

Il n'est jamais facile d'arrêter de fumer, même enceinte. Pourtant, au même titre que l'alcool, le tabac est néfaste au bon développement de bébé. Tabac et grossesse : ce qu'il faut savoir.
Grossesse : comment arrêter le tabac ?
Grossesse : comment arrêter le tabac ?

Les fumeurs le savent bien, fumer est mauvais pour la santé. La cigarette contient près de 4000 substances toxiques. Et s'il est parfois difficile de s'arrêter pour soi et sa santé, la perspective de tomber enceinte ou le début d'une grossesse peuvent être une grande motivation, d'autant plus lorsqu'on connait les effets de la cigarette sur la fécondité et votre futur bébé. 

Un effet sur la fécondité

Il a été prouvé que la consommation de tabac augmente le délai de la conception : les substances nocives contenues dans les cigarettes jouent sur la fécondité de la femme; les substances toxiques dans les cigarettes empêchent le bon fonctionnement des œstrogènes.

L'envie de bébé peut également être un moteur pour le futur papa. En effet, les spermatozoïdes d'un fumeur ont tendance à être moins mobiles et en nombre inférieur à la normale...

Et puis, arrêter à deux, c'est toujours plus facile !

Les risques en début de grossesse

Le tabac peut jouer sur la mauvaise implantation de l'œuf dans l'utérus. Il serait responsable de plus d'un tiers des grossesses extra-utérines (GEU). Quant au risque de fausse couche, il est t multiplié par trois, et même par cinq pour les femmes qui fument un paquet et demi par jour !

Au cours des 9 mois

Autre problème que peut entraîner la consommation de tabac : des grossesses pathologiques. Le mauvais placement du placenta, inséré trop bas, est deux fois plus fréquent chez les fumeuses et un quart des hématomes rétroplacentaires, pathologie pouvant mettre en danger la vie de la mère, seraient induits par le tabac...

Des risques pour l'enfant

De manière générale, en dehors de tout problème grave, le fait que la maman fume joue significativement sur le bien-être du fœtus.

La prématurité est le plus grand risque lié à la consommation du tabac mais aussi le retard de croissance in utero : poids et taille moins importants, développement cérébral moindre...

Une étude anglaise montre que l'arrêt de la cigarette au cours des 3ers mois de grossesse, est bénéfique pour le bébé, puisque les risques de grossesse prématurées sont alors nulles. En revanche, continuer de fumer après la 15ème semaine multiplie par 3 les risques d'un accouchement prématuré. 

Etre aidée dans l'arrêt du tabac

Une très grand majorité de femmes enceintes et fumeuses souhaitent arrêter, mais n'y arrivent pas ou ne pensent pas pouvoir réussir. 

Le tabac crée une vraie dépendance, et lutter contre cette dépendance est très difficile. Ne vous flagellez pas si vous avez du mal à arrêter, mais faites-vous aider. Il existe des médecines douces, des thérapies, des groupes de parole, des groupes d'entraide sur les réseaux sociaux, des substituts au tabac...Ne restez pas seule. 

Par ailleurs, il est important de voir votre médecin pour faire un bilan. Etes-vous dépendante à la nicotine, ou la cigarette est-elle une habitude de geste, une consommation sociale de tabac, un façon pour vous de gérer le stress, etc. Mieux vous vous connaîtrez, mieux vous réussirez à arrêter.  

Les bénéfices de l'arrêt du tabac sur le corps

Tabac Info Service liste les bienfaits de l'arrêt de la cigarette sur votre corps. Une liste à lire et à relire quand vous flanchez. 

  • 20 minutes après avoir arrêter de fumer : votre pression sanguine revient à la normale
  • 8 heures après la dernière cigarette : l'oxygénation des cellules redevient normale, le monoxyde de carbone baisse de 50%
  • 1 jour après avoir arrêter : le corps ne contient plus de nicotine
  • Entre 72h et 9 mois après l'arrêt du tabac : vous vous sentez moins essoufflée, vous avez récupérer le goût et l'odorat. Vous ne toussez presque plus et vous sentez moins fatiguée.
  • 1 an après la dernière cigarette : vous venez de diminuer de moitié votre risque d'infarctus et votre risque d'AVC est le même qu'un non fumeur
  • 5 ans après : votre risque de cancer du poumon est divisé par 2
  • 10 à 15 ans après l'arrêt de la cigarette : votre espérance de vie est la même que celle d'un non fumeur 

Pour en savoir plus

Pour obtenir de l'aide et des renseignements sur l'arrêt de la cigarette, consultez le site de Tabac Info Service.

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

Vous aimerez aussi

Sport et grossesse : une meilleure mémoire pour bébé

Plus de sport pendant la grossesse développerait la mémoire auditive de bébé. C’est ce que révèlent les...
Lire la suite

Santé : à vos marques, prêts, bougez !

Santé : à vos marques, prêts, bougez !

Les 5-17 ans ne bougent pas suffisamment, alertent les cardiologues français. A la clé : sédentarité,...
Lire la suite

Santé : un espoir contre la transmission du SIDA

Santé : un espoir contre la transmission du SIDA

Santé : un espoir contre la transmission du SIDA.
Lire la suite