Fertilité : l'horloge biologique, comment ça marche ?

Comment expliquer que certaines femmes restent fertiles à 50 ans, tandis que d'autres ont des difficultés, voire une ménopause précoce, à la trentaine ? Des chercheurs suédois ont percé les mystères de l'horloge biologique.
Fertilité : l’horloge biologique, comment ça marche ?
Fertilité : l’horloge biologique, comment ça marche ?

Qu'entend-on par "horloge biologique" ?

C'est tout simplement, pour les femmes, la perspective inexorable de ne plus être fertile passé un certain âge. C'est en général entre 40 et 50 ans que la ménopause sonne le glas de la période de fertilité. Mais ce n'est pas une loi universelle : chez certaines, faire un enfant devient compliqué dès 30 ans, quand pour d'autres, un bébé-surprise (ou programmé !) peut pointer le bout de son nez à la cinquantaine ! Mais pourquoi ?

A l'origine de ces différences, une question de nourriture...des ovules ! En effet, les chercheurs se sont aperçu que pour être fonctionnels et permettre une grossesse, les ovules avaient besoin d'énergie. Une énergie qui leur est fournie par des cellules particulières, les cellules de granulosa.

Ces dernières entourent l'ovocyte et sont également présentes au cœur du follicule ovarien, et secrètent un enzyme appelé mTOR. L'enzyme mTOR a la capacité d'activer certains récepteurs des ovocytes, leur indiquant ainsi qu'ils peuvent croître et grandir, menant ainsi à la possibilité d'une grossesse, ou, à l'inverse, qu'ils ne doivent pas évoluer.

Un mécanisme à la fois simple et complexe ! Simple, car il s'agit d'un enchaînement relativement court de réactions chimiques ; complexe, parce qu'il est impossible de prévoir, d'une femme à l'autre si et surtout quand l'enzyme mTOR va se montrer moins actif, donnant le signal de la ménopause ! Néanmoins, la découverte ouvre la porte à de nombreuses possibilités de traitements, notamment dans le cadre de ménopauses précoces, en intervenant directement au cœur de ce processus naturel.

Source : pourquoidocteur.fr

Publié le 04-11-2014 à 00:00 | Mis à jour le 18-05-2018 à 20:59 | Rédacteur :
Plus d'articles sur : #enviedebebe

1 commentaire

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

  • Marylin007
    Marylin007 - Il y a 6 ans

    Bonjour, concernée par la pré ménopause (j'ai 35 ans), sous DHEA pour l'instant. Parcours PMA France impossible. Je suis à la recherche de témoignages positifs ou négatifs par rapport aux réussites ou échecs de grossesse et de conseils. Merci à vous

Vous aimerez aussi

PMA : c’est bon pour le cœur!

Une étude canadienne se penche pour la première fois sur les effets secondaires à long terme de la...
Lire la suite

Les polluants environnementaux influencent la fertilité

Les polluants environnementaux tels que les PCB ont une incidence certaine sur la fertilité. Une étude...
Lire la suite

Choisir le sexe de son bébé, un débat qui partage l'Australie

Choisir le sexe de son bébé, un débat qui partage l'Australie

L'Institut national de santé et de recherche médicale s'interroge sur la possibilité des parents...
Lire la suite