Deux mamans, un papa… Un bébé !

Un bébé conçu par insémination artificielle avec donneur pour le compte d’un couple de femmes portera au final trois noms de famille… Vous avez dit compluiqué ?
Image d'illustration



Curieuse décision rendue par un juge de Floride (Etats-Unis) ! Une petite fille de 22 mois portera trois noms de famille : celui de son père biologique, celui de sa mère biologique, et celui de l’épouse de cette dernière !

Au départ, tout devait être relativement  simple : les deux femmes avaient passé un accord purement verbal avec l’un de leur très bons amis, qui avait accepté de donner son sperme dans le cadre d’une insémination artificielle ; l’enfant ainsi conçu devait par la suite être adopté par l’épouse de la maman. Mais une fois le bébé né, le papa a changé d’avis !

L’instinct paternel s’est réveillé : il ne voulait plus n’être qu’un simple donneur de sperme, mais voir sa paternité reconnue officiellement. Une terrible bataille judiciaire s’en est suivie, qui a trouvé son épilogue grâce à un compromis : l’enfant portera les trois noms, les deux femmes conserveront l’autorité parentale, et le papa se verra attribuer un droit de visite, sans pour autant être obligé de payer une pension pour l’éducation de la fillette. Cette décision, prise dans un souci d’apaisement des tensions et pour le bien de l’enfant, créera-t-elle un précédent ?

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

Vous aimerez aussi

Top articles

Le meilleur des actus et des articles – Semaine du 22 septembre

Le top 5 de vos articles et de vos actualités préférés de la semaine écoulée !
Lire la suite

Les mères célibataires, de plus en plus précaires

Les temps sont encore plus durs pour les mamans seules, selon une enquête Ipsos pour le Secours Populaire...
Lire la suite

Enfant : lui parler de l'argent

Enfant : lui parler de l'argent

Parler d'argent à son enfant n'est pas tabou puisqu'il vit déjà en société. La notion d'argent chez un...
Lire la suite