Ce que change l'arrivée d'un 2e enfant

La découverte de la première grossesse, du premier accouchement, et le passage au statut de parents induit des rapports forts et particuliers avec le premier bébé. Mais lorsque le deuxième enfant arrive, cet équilibre est perturbé...
Image d'illustration

La grossesse, un moment privilégié pour se préparer    

La grossesse permet à toute la famille de se préparer ! L’annonce à votre aîné va se faire selon plusieurs critères :

-    S’il est tout petit, il est important de lui parler et lui expliquer qu’un petit frère ou une petite sœur va arriver. Même si vous avez l’impression qu’il ne comprend pas, il va ressentir très vite votre changement d’état ! Le faire régulièrement toucher votre ventre ou encore lui montrer la préparation de la chambre l’aidera à devenir l’aîné !

-    Si l’enfant est plus grand, il faudra également lui parler et lui expliquer la situation. Il comprendra, pourra poser des questions et exprimer ses craintes. Là encore, n’hésitez à pas à l’impliquer dans vos préparatifs, en lui donnant un rôle plus important : choisir des éléments de déco, l’emmener aux échographies s’il le souhaite…. Rassurez-le quant à l’amour que vous lui portez, qui restera inchangé malgré l’arrivée du bébé. Encouragez-le à parler de ses inquiétudes et rassurez-le !

Dans tous les cas, positivez l’arrivée de ce nouveau bébé : l’aîné passe du statut de "bébé de la famille" à celui de "grand", et ce n’est pas rien pour un enfant !

Quand le deuxième enfant est là

A l’arrivée de bébé, pourquoi ne pas confier à l’aîné le choix du doudou ou de la peluche ? A remettre "en main propre" à bébé le jour de leur première rencontre à la maternité ! De retour à la maison, n’hésitez pas expliquer à votre aîné tous vos faits et gestes avec bébé : pourquoi il a besoin d’être si souvent changé, pourquoi il faut l’aider à manger… Le tout afin qu’il comprenne bien que le temps que vous accordez au nouveau venu n’est pas synonyme d’abandon, mais de nécessité ! Toutefois, lui accorder du temps rien qu’à lui est également important : la communication reste primordiale dans ce type de situation. En cas de gros problème, n’hésitez pas à consulter un professionnel (pédiatre, pédopsy), qui pourra vous aider.

Publié le 30-04-2013 à 16:22 | Mis à jour le 18-05-2018 à 20:59 | Rédacteur :
Plus d'articles sur : #organisation

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

Vous aimerez aussi

Conso : « et un café pour bébé, un ! »

Conso : « et un café pour bébé, un ! »

Les jours d'hiver, il est assez difficile de promener bébé, de l'emmener dans une aire de jeux et il existe...
Lire la suite

S’impliquer 18-36mois : faire l’école à la maison

S'impliquer 18-36mois : faire l'école à la maison

En France, ce n'est pas l'école mais l'instruction qui est obligatoire à partir de six ans. L'école...
Lire la suite