Aux États-Unis il est possible de rendre les enfants que l'on adopte

Aux États-Unis, si l'enfant que vous adoptez ne vous convient plus, vous pouvez le rendre. Un reportage du magazine 7 à 8 diffusé sur TF1 ce dimanche revient sur ce phénomène qui concerne 25 000 par an au pays de l'ultra-libéralisme.
Aux États-Unis il est possible de rendre les enfants que l’on adopte
Aux États-Unis il est possible de rendre les enfants que l’on adopte

Aux États-Unis, 1 adoption sur 4 est annulée chaque année. 25 000 enfants adoptés sont ainsi renvoyés aux Services sociaux. Le magazine de TF1 7 à 8 a diffusé dimanche 20 janvier un reportage édifiant sur le sujet. 3 enfants sont filmés, chacun racontant leur parcours semé d'embûches. 

Isabella, 14 ans et la foire aux enfants

Isabella a 14 ans. Elle défile sur un podium, habillée, coiffée et maquillée pour l'occasion. De chaque côté du podium, des hommes et des femmes prennent des notes et applaudissent, comme pour un défilé de mode de la fashion week.

Cependant Isabella n'est pas mannequin. Si elle s'est faite belle c'est parce que, dans le public, est peut-être assise sa future famille. Une speakrine annonce, pendant les quelques pas d'Isabella, qu'elle voudrait une famille composée idéalement d'une mère célibataire et qu'elle souhaiterait avoir une sœur. Les familles adoptantes apprennent également qu'Isabella aime chanter...

Une famille d'adoption Isabella en a déjà eu une pourtant. Cependant, aux USA, il est tout à fait possible de « se débarrasser » des enfants qui, finalement ne conviennent plus aux familles. Aucune explication n'est demandée. La jeune fille a ainsi été placée a 7 ans, avec avoir été violée par son frère biologique. Après avoir passé 3 ans en familles d'accueil, elle a finalement été adoptée à 10 ans. Puis « desadoptée » 2 ans après. 

L'adoption aux États-Unis

Comment les familles peuvent adopter un enfant aux USA? Il leur faut, comme en France, obtenir un agrément. Pour cela, ils doivent suivre une formation de 3 jours. Leur casier judiciaire est vérifié et une assistante sociale fait une inspection. 

Mais là où en France, la moyenne pour obtenir un agrément est de 10 mois, aux États-Unis 2 mois seulement suffisent. Une fois l'adoption faite, les familles n'ont plus aucun contrôle des services sociaux. 

Par ailleurs, rendre l'enfant est donc complètement légale. De plus, un enfant peut passer d'une famille d'adoption à une autre sans problème, dès lors que la première n'en veut plus. 

Samuel, 6 ans, 8000 euros

Samuel a 6 ans. Il est né en Corée du Sud. Abandonné par sa mère à 1 an, il est adopté par une famille texane. Au bout de 3 ans celle-ci décide de ne pas le garder. Sa deuxième famille adoptive a repéré Samuel sur le site d'une agence privée d'adoption. 

Sur le site, un trombinoscope d'enfants disponibles à l'adoption. Des enfants sur catalogue. L'agence s'est spécialisée dans les enfants de « deuxième main », leurs tarifs sont deux fois moins importants que ceux des enfants encore jamais adoptés.

Samuel a coûté 8000 euros à sa nouvelle famille. La deuxième famille de Samuel craque sur sa bouille. La famille part le chercher au Texas. 

La deuxième famille de Samuel a deux enfants biologiques. Ils ont également déjà adopté trois petites filles avant lui. Une des trois petites est actuellement placée en foyer pour enfants à problème. Il s'agit généralement de la dernière étape avant la « désadoption ».  

Interviewée par les journalistes de TF1, la famille de Samuel explique que la petite fille avait été adoptée à 1 an et que ses parents biologiques étaient accros à l'héroïne. La petite fille, en grandissant, s'est avérée être une jeune fille difficile, parfois violente. Pour eux, en tout cas, incapable d'aimer. Elle est dans ce centre depuis 2 ans maintenant.

Eddy, 19 ans, séparé de sa sœur

Eddy a 19 ans. Marianne, aide maternelle, et son mari Gary l'ont adopté quand il avait 12 ans. L'adolescent a été adopté avec sa petite sœur Nadaline, 5 ans à l'époque. Les deux enfants ont été retirés à leurs parents biologiques, violents. 

A 9 ans, 4 ans après son adoption, la petite fille, toujours perturbée, pousse un des enfants que Marianne garde, dans les escaliers. Les psychiatres ne semblent pas l'aider. La petite fille est donc placée dans un centre, avant d'être « désadoptée » par Marianne et son mari quelques mois plus tard...

Pendant ce temps, Isabella, apprêtée, rencontre une femme qui semble être intéressée par elle. Le marketing est partout. Isabella, comme dans un speed dating, a quelques minutes pour la convaincre qu'elle peut devenir sa fille...

Voir le reportage de TF1

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

Vous aimerez aussi

Comment l'aîné vit l'arrivée d'un petit frère ou d'une petite sœur ?

Vie de famille : L'arrivée d'un deuxième, gérer la jalousie sans stress

L'arrivée d'un petit frère ou d'une petite sœur laisse rarement l'aîné indifférent. Suivez nos conseils...
Lire la suite

Vie de famille : couples mixtes,  enfants métisses

Vie de famille : couples mixtes, enfants métisses

Dès la grossesse surviennent questionnements et interrogations sur son futur enfant. Dans le cas d'un...
Lire la suite

natalité : de moins en moins d'enfants en France

Natalité : les Français font de moins en moins d'enfants

1,87 enfants par femme. Pour la 3e année consécutive le nombre de naissances en France baisse. Explications.
Lire la suite