Vie de famille et confinement

La vie de famille n'est évidemment pas linéaire ! Il est fréquent que d'un jour à l'autre, le moral baisse puis remonte. Il ne faut pas oublier que les enfants perçoivent et ressentent exactement les mêmes choses que leurs ainés.
Avec le confinement, c’est toute la vie du foyer qui se retrouve chamboulée.
Avec le confinement, c’est toute la vie du foyer qui se retrouve chamboulée.

Avec le confinement, c'est toute la vie du foyer qui se retrouve chamboulée. La situation que nous vivons est sans précédent, alors ne culpabilisez pas si une journée a été plus compliquée qu'une autre. L'essentiel est de trouver le bon équilibre, celui qui convient à tous. L'organisation familiale joue un rôle sur la manière dont les enfants vivent et vont vivre ce confinement dans les jours et semaines à venir. Voici quelques exemples de comment vos enfants perçoivent cette situation : 

Perception négative du confinement

1)   Punition : l'organisation familiale est parfois trop stricte, trop rigide. Les nouvelles règles de vie ne plaisent pas forcément et sont intégrées de manière autoritaire et sans explications.

2)  Frustrante : les sorties extérieures sont limitées et soumises à un contrôle strict. Les contacts avec les proches et les mais sont proscrits. Les journées sont trop centrées sur le parcours scolaire avec peu de disponibilité des parents. 

3)  Ennuyante : manque d'un accompagnement quotidien que ce soit par les parents, les frères ou les sœurs. Cette absence est comblée par les jeux vidéo, télévisons ou autre smartphones et tablettes connectées.

Perception positive du confinement

1)  Reposante : le temps est à la relaxation, à la sieste, les contraintes vestimentaires et d'hygiène tombent. 

2)  Découverte : de nouvelles activités sont pratiquées au sein de la maison comme le petit bricolage, les travaux manuels, l'initiation à la pâtisserie etc. L'emploi du temps est rythmé par ces petits ateliers ainsi que par l'éventuel télétravail des parents. 

3) Plaisir : les règles se sont assouplies, le quotidien de l'enfant est normal, sans contraintes ou presque. Les comportements se sont adaptés pour favoriser le partage entre les membres de la famille. 


Il est important de tenir un planning de la semaine, toutefois pour que ce dernier soit efficace, tout le monde doit participer à son élaboration. Il doit être le fil rouge hebdomadaire, mais ne doit surtout pas venir ajouter de pression supplémentaire. S'organiser est une bonne chose, mais il ne faut pas tomber dans la restriction. Parents, vous pouvez accorder un peu de souplesse quant à l'heure du coucher ou sur les tenues vestimentaires. N'imposez pas les choses, elles doivent venir de vos enfants, soyez plutôt force de proposition. Seul le travail scolaire reste une obligation quotidienne ! Avant d'être enseignant, coach sportif, professionnel de santé, vous êtes parent.


               « L'intelligence, c'est la faculté d'adaptation » Georg Christoph Lichtenberg.

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

Vous aimerez aussi

Plan pauvreté : quel impact sur les familles ?

Petite enfance, écoles, cantines : les promesses du « plan pauvreté » pour les familles

C'est mi-juillet que le plan pauvreté promis par Emmanuel Macron devrait être officiellement présenté et...
Lire la suite

Alcool, obésité, examens médicaux : le plan santé du gouvernement

Les nouvelles obligations gouvernementales pour les femmes enceintes et les enfants

Le gouvernement a annoncé un nouveau plan de prévention santé, de la grossesse au 3e âge en passant par la...
Lire la suite

Covid-19 : une aide exceptionnelle pour les familles les plus pauvres

Coronavirus : des aides pour les familles les plus modestes

Le confinement lié au convid-19 impacte directement le budget des familles les plus modestes. Afin de les...
Lire la suite