Accoucher loin de chez soi

Publié le 28-07-2017 à 00:00 | Mis à jour le 25-10-2017 à 17:10 | Auteur : Isabelle DAMIRON
Vous arrivez en fin de grossesse et le temps des vacances est venu ; il n’y a pas de raison pour vous en priver et vous cloîtrer chez vous. Mais n’oubliez pas que tout peut arriver ! Comment anticiper une naissance imprévue, loin de chez vous ?
Accoucher loin de chez soi
Accoucher loin de chez soi
Publicité

Au cas où : à glisser dans votre valise

Partir en vacances au troisième trimestre de la grossesse n’est pas forcément synonyme d’accouchement sur votre lieu de villégiature ; bébé peut tout à fait attendre son heure, mais il est impossible de le certifier. Pour ne pas être prise au dépourvue, pensez absolument à emporter avec vous :

  • Votre dossier de suivi de grossesse : vos résultats d’analyses, vos comptes-rendus d’échographies… et, idéalement, un compte-rendu de chacune de vos consultations prénatales, ainsi que celui du rendez-vous avec l’anesthésiste (important si vous souhaitez bénéficier de la péridurale où que vous accouchiez !).
  • Votre valise de maternité et celle de bébé : quitte à faire une version « light » de celle, « officielle », qui vous attend chez vous ! Ayez le minimum vital pour un accouchement et 3 à 4 jours de séjour pour vous et bébé.
  •  

Anticiper un accouchement imprévu

Cela passe aussi par un repérage préalable :

  • Repérez la maternité la plus proche de votre lieu de vacances et n’hésitez pas à la contacter pour vous renseigner.
  • Procurez-vous également les coordonnées d’un(e) gynécologue-obstétricien(ne) et d’une sage-femme libérale au plus près et pensez à vous assurer qu’ils seront bien présents pendant votre séjour (téléphonez…).
  • Où se trouve la pharmacie la plus proche de votre location de vacances ? Et le magasin de puériculture ? Repérez, imprimez les plans, notez les adresses…
  • Enfin, parce qu’une adresse ne suffit pas, estimez le temps de parcours nécessaire pour vous rendre à la maternité. En province, vous pouvez facilement vous retrouver loin de l’établissement le plus proche, et le travail se précipite, cela peut être problématique. Si l’hôpital est à plus de 30 minutes, prenez les coordonnées d’une société d’ambulance.

Et si l’accouchement se déclenche ?

Pas de panique : si le travail commence, c’est que vous avez à priori un peu de temps devant vous pour vous rendre à la maternité. Pour que tout se passe de la manière la plus zen possible, préparez bien vos affaires de manière à n’avoir qu’un sac à rafler avant de partir et ne pas perdre de temps ! Si l’établissement, est loin, l’ambulance que vous aurez prévenue fera la route plus vite que vous : ayez confiance. Une fois arrivée à la maternité, essayez de prendre le temps d’expliquer vos souhaits et d’établir un vrai contact avec l’équipe médicale : vous ne vous connaissez pas, mais ce sont des pros et ils seront tout aussi à l’écoute qu’avec une de leurs patientes lambda !

Attention si vous réalisez que le travail est extrêmement rapide et l’accouchement véritablement imminent : il est encore plus impératif de ne pas paniquer. Votre premier réflexe : appeler le 15 (urgences médicales) qui vous mettra en relation avec le SAMU. Celui-ci arrivera sur place le plus rapidement possible et, en attendant, prodiguera à la personne qui vous accompagne des conseils pour gérer la situation en attendant l’arrivée des médecins. Ceux-ci sont formés à ce type d’intervention et réaliseront l’accouchement. Une péripétie qui reste malgré tout très rare, on vous rassure !

Partez tranquille : accoucher loin de chez vous, si cela reste une éventualité, ne doit pas vous inquiéter ni vous obséder. Dans tous les cas, des professionnels de santé sont là pour vous aider et vous accueillir. Profitez sereinement de vos vacances !

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

En poursuivant votre navigation sur etreenceinte.com, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus