Née avec 1% de chances de survivre !

Esme, 8 mois aujourd'hui, a débuté son existence sous le signe du risque permanent : la fillette est en effet née à 24 semaines de grossesse, avec un poids de 420 grammes…
Image d'illustration



Esme, une petite miraculée qui a su déjouer tous les scénarios les plus pessimistes ! Née à 24 semaines dans des conditions particulières, le bébé de 420 grammes n’avait, selon les médecins, qu’1% de chances de survivre… Et elle l’a fait !

Kirsty, la maman de la petite britannique, a perdu subitement les eaux à 19 semaines de grossesse. A un tel terme, l’équipe médicale de la maternité où elle se rend en urgence n’est vraiment pas optimiste, d’autant plus que le travail semble bel et bien avoir commencé. On va jusqu’à conseiller à la maman d’opter pour un avortement thérapeutique…

Mais Kirsty ne l’entend pas de cette oreille. Bien informée, elle sait qu’un traitement à base de stéroïdes peut enrayer le travail prématuré et mettre fin aux contractions, tout en aidant le bébé qui est privé de liquide amniotique. Au terme de nombreuses tracasseries, Kirsty obtient son transfert dans un hôpital pratiquant cette thérapie. Avec succès !

Malheureusement, une infection oblige les médecins à pratiquer rapidement une césarienne. Et c’est ainsi qu’Esme naît à 24 semaines, avec un poids de 420 grammes et en ayant été privée de liquide amniotique durant 5 semaines ! Après quelques temps en soins intensifs, bébé et maman sont de nouveau transférées dans la première maternité qui les avait accueillies. Là, Esme commence à éprouver des difficultés respiratoires au moment des repas. L’équipe médicale minimise la gravité de son état, puis utilise un traitement par antibiotiques inapproprié pour l’âge et la fragilité de la fillette… Bilan : un poumon défaillant, qui cause encore aujourd’hui quelques ennuis à Esme.

Aujourd’hui tirée d’affaire, Esme est de retour chez elle. Ses parents, quant à eux, envisagent de porter plainte contre l’hôpital, qu’ils accusent d’avoir toujours été pessimistes et de n’avoir pas fait tout ce qu’il fallait pour aider leur fille.

Photo © SWNS.com

Publié le 16-08-2013 à 09:16 | Mis à jour le 18-05-2018 à 20:59 | Rédacteur :
Plus d'articles sur : #accouchement

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

Vous aimerez aussi

Témoignage d'accouchement : la naissance de Margaux

Témoignage d'accouchement : la naissance de Margaux

Marion nous raconte l'arrivée tout en douceur de Margaux. Un accouchement comme si vous y étiez !
Lire la suite

De plus en plus de maternités adoptent le bracelet électronique !

De plus en plus de maternités adoptent le bracelet électronique !

Souvenez-vous : en août 2012, un bébé avait été enlevé à l'Hôpital Saint-Joseph de Marseille. Grâce au...
Lire la suite

Accouchement : vers un séjour de 3 jours en maternité

Afin de réduire les dépenses, la Caisse Primaire d’Assurance Maladie envisage de réduire d’une journée en...
Lire la suite