Accouchement : l'accouchement sous X menacé ?

Alors que les juges de la cour d'Appel d'Angers viennent de rendre une décision inédite, accordant à des grands-parents la garde de leur petite fille née sous X, un rapport visant à modifier les dispositions de l'accouchement dans l'anonymat a été remis au Premier Ministre.
Accouchement : l’accouchement sous X menacé ?
Accouchement : l’accouchement sous X menacé ?

l'accouchement sous x remis en question 

Le projet rebaptise l'accouchement sous X « accouchement dans la discrétion ». Le principal changement se situe au cœur même de ce qui fait l'essence de l'accouchement sous X : en effet, la mère sera obligée de donner son nom, son dossier médical, et peut-être une photo qui seront transmis au Cnaop, (Conseil national d'accès aux origines personnelles).

Ainsi, tout enfant né « dans la discrétion » pourra, à sa majorité, accéder à ces informations et retrouver la trace de sa mère biologique.

Jusqu'à présent, le choix de laisser ou non des informations sur son identité ou des éléments à l'attention de l'enfant (lettre, photo) était laissé à la discrétion de la mère; le Cnaop donnait aux enfants nés sous X âgés de plus de 16 ans la possibilité d'y accéder, à condition que la mère ait donné son accord au moment de la naissance.


C'est donc le principe même de l'accouchement sous X qui serait remis en cause...

Qu'en pensez-vous ? Donnez-nous votre avis dans les commentaires ci-dessous !

Publié le 01-02-2011 à 08:16 | Mis à jour le 18-05-2018 à 20:59 | Rédacteur :
Plus d'articles sur : #accouchement

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

Vous aimerez aussi

Baby Boom, retour officiel de la 3e saison !

La date de diffusion du docu-réalité à succès de TF1 enfin dévoilée !
Lire la suite

Violences gynécologiques et obstréticales

Violences gynécologiques : un rapport accablant

Les violences gynécologiques et obstétricales ne sont pas « des faits isolés et appelle une prise de...
Lire la suite