Accouchement : ce que veulent les femmes

Image d'illustration

Plus de communication, la liberté de bouger durant le travail, pas d’épisiotomie sauf si absolument nécessaire… Les souhaits des futures mamans en matière d’accouchement ont été consignés par le CIANE (Collectif interassociatif autour de la naissance) à l’issue d’une enquête menée en mars dernier auprès de 5 400 femmes.

Sans surprise, les femmes enceintes souhaitent donc que les équipes médicales fassent preuve d’écoute et d’empathie. Car ce n’est toujours pas systématique : nombreuses sont celles qui se plaignent que leurs demandent n’aient pas été écoutées. Par ailleurs, le CIANE a scindé son échantillon en deux groupes : celles qui se sont senties soutenues et écoutées durant leur accouchement et celles qui estiment que cela n’a pas été le cas. Là encore, pas de surprises ! Les mamans du premier groupe ont très bien vécu leur accouchement, tant physiquement que psychologiquement. En revanche, celles du second groupe ont moins bien récupéré (43% de satisfaites) et se sont senties plus vulnérable psychologiquement (à 70% !). Ce sont ces femmes, pour qui la naissance n’a pas été un moment épanouissant, qui s’avèrent les plus enthousiastes pour la mise en place d’un entretien systématique avec l’équipe médicale suite à l’accouchement, afin de "debriefer" et de pointer les éventuelles carences.

Ce sont donc toujours le dialogue et l’écoute qui permettent aux femmes, particulièrement quand c’est leur premier bébé, de bien vivre le grand moment de l’accouchement. Une enquête riche d’enseignements !

Publié le 03-09-2012 à 17:09 | Mis à jour le 18-05-2018 à 20:59 | Rédacteur :
Plus d'articles sur : #accouchement

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

Vous aimerez aussi

Île de Sein : Émilie, premier bébé depuis 1978 !

La petite île du Finistère, située à 8 km des côtes, a enregistré dimanche sa première naissance depuis 35...
Lire la suite

Ma grossesse et mon accouchement en Grande-Bretagne

Ma grossesse et mon accouchement en Grande-Bretagne

Carole a donné naissance à Max en Grande-Bretagne en 2009. Découvrez son suivi de grossesse, très différent...
Lire la suite

Grande prématurité : des parents refusent l’acharnement thérapeutique

La difficile décision de ce couple de Saintes (Charente-Maritime) relance le débat sur le maintien en vie.
Lire la suite