Une maman condamnée pour avoir aider une adolescente qu'elle croyait maltraitée

Une mère de famille a été condamnée par un tribunal normand à deux mois de prison ferme pour être allée chercher l'amoureuse de son fils qu'elle croyait maltraitée.
Une maman condamnée pour avoir aider une adolescente qu’elle croyait maltraitée
Une maman condamnée pour avoir aider une adolescente qu’elle croyait maltraitée
Publicité

C'est une histoire d'amour et d'excès que raconte Ouest France. Un adolescent discute avec une jeune fille de 16 ans sur Internet. Celle-ci lui raconte qu'elle est maltraitée par sa famille. Le jeune garçon décide d'en parler à sa mère de 38 ans. La maman, maltraitée elle-même pendant son enfance est très touchée par l'histoire de la jeune fille. 

La maman et son fils vivent en Normandie, une petite commune à l'ouest d'Alençon. L'adolescente de 16 ans vit dans le sud de la France, à Cannes. La mère et son fils décident d'aller sauver la jeune fille, en accord avec elle.

Ils partent donc tous les deux à Cannes. Ils rejoignent l'adolescente. Vont ensemble chez le coiffeur pour qu'elle change de coiffure et qu'elle soit moins facilement reconnaissable. L'adolescente abandonne également son téléphone portable pour ne pas être repérée. Tous les trois remontent en Normandie. 

Cette histoire aurait pu être belle. Seulement l'adolescente a menti. Elle n'est pas maltraitée et sa mère déclare la fugue de sa fille et porte plainte contre la famille normande. La maman est arrêtée et placée en garde à vue.

2 mois de prison

Son procès avait lieu mardi 6 février. La maman a reconnu devant le tribunal avoir été dépassée par cette histoire. « Mon fils disait qu'elle était maltraitée et j'ai voulu la protéger (...). Mais quand je me suis retrouvée en garde à vue, j'ai compris que j'allais trop loin. Ce n'est vraiment pas bien ce que j'ai fait ».

Elle a été condamnée par le tribunal à 2 mois de prison ferme. Elle devra également payer 500 euros de préjudice moral à la mère de la jeune fille. La peine de prison est aménageable, elle devrait donc tout de même pas dormir en prison...et devrait se méfier désormais des histoires virtuelles. 


Publié le 07-02-2018 à 10:16 | Mis à jour le 18-05-2018 à 22:59 | Rédacteur :
Plus d'articles sur : #fugue#tribunal

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

En poursuivant votre navigation sur etreenceinte.com, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus