L’IVG remboursée à 100% pour toutes !

Une des mesures phare du candidat Hollande vient d’être actée par le gouvernement : l’interruption Volontaire de Grossesse (IVG) sera désormais remboursée à 100% par la Sécurité sociale…
Image d'illustration



Le projet, qui sera mis en œuvre dès 2013, aura un coût : 31,7 millions d’euros. 13,5 millions d’euros seront consacré au remboursement à 100%, sans restriction, de tous les actes d’IVG. Pour l’heure, ces derniers ne sont totalement pris en charge par l’Assurance maladie que pour les mineures. Les femmes majeures ne se voient remboursées qu’à hauteur de 70 à 80% selon la méthode choisie (médicamenteuse ou chirurgicale) et le lieu de l’intervention (en ville ou à l’hôpital).

Les 18,2 millions d’euros restant serviront à revaloriser le montant de l’acte d’IVG : en effet, l’un des problèmes les plus importants rencontrés en France par les femmes qui souhaitent avorter réside dans le manque croissant de services médicaux pratiquant l’IVG. Les professionnels de la santé ont en effet tendance à se désinvestir de cette pratique jugée peu rentable, et de nombreux services d’orthogénie ont du fermer leurs portes ces dernières années. La mesure permettra en outre aux femmes en situation de précarité ne pouvoir malgré tout bénéficier d’un IVG, en dehors de toute considération financière.

Publié le 29-10-2012 à 08:40 | Mis à jour le 18-05-2018 à 20:59 | Rédacteur :
Plus d'articles sur : #enviedebebe

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

Vous aimerez aussi

Italie : enceinte, mais pas des bons bébés !

Il n’y a pas que l’échange de nouveaux-nés à la maternité : deux couples italiens ont été eux aussi...
Lire la suite

Infertilité et surpoids : y a-t-il un lien ?

Infertilité et surpoids : y a-t-il un lien ?

Les impacts d'un surpoids sur la fertilité sont peu connus, mais peuvent pourtant être nombreux :...
Lire la suite

Les stars enceinte après 35 ans

People : elles sont devenues mamans sur le tard !

Pas toujours facile de faire accepter à son entourage une maternité tardive. Pourtant, on ne compte plus...
Lire la suite