Coqueluche : protéger les nouveaux-nés

Le vaccin contre la coqueluche est administré à partir de 2 mois. Mais avant cette date, le bébé est vulnérable !
Image d'illustration

Tous persistante et violente en "chant du coq", difficultés respiratoires : la coqueluche touche chaque année 40 à 60 millions de personnes dans le monde et reste une maladie potentiellement mortelle. L’essor de la vaccination a permis de contrôler la maladie, mais pas de l’éradiquer…

En France, le vaccin contre la coqueluche est administré à 2, 4 et 11 mois. Suivent des rappels à 6 et 11 ans, ainsi qu’un rappel fortement conseillé à 25 ans. Mais le problème, c’est que le vaccin a tendance à perdre en efficacité avec le temps et que bien peu de personnes suivent les recommandations…

Résultat : seuls 30% des femmes enceintes arrivant à la maternité pour accoucher se sont fait vacciner avant leur grossesse ! Or, avant l’âge de deux mois et de la première injection, le nouveau-né reste très vulnérable à la coqueluche. Chaque année en France, entre 1 et 10 bébés décèdent de cette maladie.

La Haute Autorité de Santé préconise donc un rappel du vaccin contre la coqueluche tous les 10 ans pour les adultes susceptibles d’être en contact avec des nouveaux-nés. Le but ? Former une sorte de "cocon protecteur" autour du tout petit non vacciné pour éviter la survenue de la maladie dans son entourage direct, et donc la contamination. Car la coqueluche reste une maladie extrêmement contagieuse, notamment via les gouttelettes de salive projetées au cours des quintes de toux !

Une nouvelle version du calendrier vaccinal comprenant ces informations sera prochainement publiée, pour mieux protéger les plus fragiles !

Source : allodocteurs.fr

Publié le 23-04-2014 à 11:11 | Mis à jour le 18-05-2018 à 20:59 | Rédacteur :
Plus d'articles sur : #sante

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

Vous aimerez aussi

L’échographiste

L'échographiste

Autre incontournable de votre grossesse : l'échographiste ! Vous apprendrez vite à connaître ce...
Lire la suite

Pré-éclampsie : réduire le risque grâce à l’aspirine

Pré-éclampsie : réduire le risque grâce à l'aspirine

Pré-éclampsie : réduire le risque grâce à l'aspirine
Lire la suite

L’interdiction du bisphénol A repoussée à 2015

Le bisphénol A ne disparaîtra pas de la composition des emballages alimentaires en janvier 2014, mais en...
Lire la suite