Condamné pour avoir provoqué l’avortement de son ex-compagne à son insu

Le parquet a requis mardi sept ans de prison à l'encontre d'un Norvégien ayant versé des pilules abortives dans la boisson de son ex-partenaire, et ce contre sa volonté.
Image d'illustration

Dans cette affaire, qui repose sur une disposition peu connue du Code Pénal norvégien, cet homme de 25 ans est accusé d'avoir fait ingérer un produit abortif à l'insu de son ex-compagne. Celui-ci a reconnu avoir placé à deux reprises un mélange de deux médicaments destinés à l’avortement dans la boisson de son ex-partenaire.

Le médecin donne l'alerte

"Il a essayé à plusieurs reprises de me convaincre d'avorter, mais il n'en était pas question pour moi", a témoigné la jeune femme, âgée de 20 ans, devant le tribunal de Trondheim.
En mars 2014, elle perd son bébé à la douzième semaine de grossesse. Son médecin traitant, sceptique, lui avait alors prescrit des tests avant d'alerter la police.

Des médicaments mélangés à un smoothie

Devant la cour, l'accusé a expliqué avoir acheté sur internet deux types de pilules abortives une semaine après avoir appris que sa partenaire était enceinte. Après un premier échec, il a récidivé en pilant les médicaments et en les mélangeant à un smoothie."J'avais mauvaise conscience et j'avais des remords, mais je pensais que c'était la seule issue possible", a-t-il déclaré.

L'homme, qui plaide coupable, est poursuivi pour blessures corporelles graves et pour avoir interrompu une grossesse sans le consentement de la mère. "Un des aspects centraux de cette affaire est que les faits ont été commis à l'aide de poison et que cela s'est fait dans la durée", a expliqué la procureure Kaja Strandjord. "Il a importé ces substances. Tout cela a été précisément et cyniquement planifié." Il encourt jusqu'à 21 ans de prison : le verdict est attendu le 17 mars.

Publié le 13-03-2015 à 14:53 | Mis à jour le 18-05-2018 à 20:59 | Rédacteur :
Plus d'articles sur : #enviedebebe

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

Vous aimerez aussi

Greffe d’utérus : des espoirs qui se confirment

Un programme pilote suédois a déjà réalisé 9 greffes d’utérus. Une intervention innovante qui ouvre un...
Lire la suite