Accoucher, combien ça coûte ?

Image d'illustration

313, 50 € pour une naissance simple et 418 € pour une naissance multiple : ce sont les sommes remboursées par la Sécurité sociale en France pour un accouchement. Partout ? Non, selon une étude menée par le comparateur de mutuelles en ligne mutuelle.com !

Si ces tarifs sont valables dans 34 départements français, où les gynécologues-obstétriciens respectent le prix, c'est loin d'être le cas dans la majorités des départements où l'on observe des dépassements d'honoraires pouvant se chiffrer de 50 à...450 € ! A Paris, dans les Yvelines, dans les Alpes-Maritimes, dans l'Ain et dans le Nord, le surcoût peut même monter jusqu'à plus de 2680 € : mon cher accouchement !

Mutuelle.com met en avant le fait que les gynécologues-obstétriciens sont libres de fixer leurs tarifs à leur guise, dans le respect des tarifs minimaux de la Sécurité sociale. Ainsi, certains factureront plus ou moins cher un premier accouchement, le recours à la césarienne ou encore l'utilisation de spatules. Difficile de le savoir à l'avance !

C'est pourquoi le site insiste sur l'importance de bien choisir sa complémentaire santé. Pour une prise en charge optimale, choisissez soigneusement votre forfait maternité et une garantie honoraires supplémentaires !

En savoir plus :

Publié le 20-12-2011 à 00:00 | Mis à jour le 18-05-2018 à 20:59 | Rédacteur :
Plus d'articles sur : #accouchement

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

Vous aimerez aussi

Baby Boom, épisode 4 : et vous, qu'en avez-vous pensé ?

Hier soir, c'est l'esprit de famille (titre de ce quatrième épisode) qui était au centre de Baby Boom !
Lire la suite

Canada : elle accouche en plein vol Miami-Doha

Canada : elle accouche en plein vol Miami-Doha

Si les naissances dans les voitures ou dans le train sont relativement fréquentes, un accouchement dans un...
Lire la suite

Elle accouche sur la pelouse, devant l’hôpital…

Gros scandale au Mexique : cette jeune femme issue d’une communauté indienne a été contrainte...
Lire la suite