Chargement...

En poursuivant votre navigation sur etreenceinte.com, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus

1% de chance de survie…C’est gagné pour Elsie !

Publié le
  • 0
  • I
grossesse anomalies
Elsie entourée de ses parents et de ses sœurs – Photo © Jeremy Durkin / photo-features.co.uk

C’est la belle histoire du jour : la petite Elsie devait, au mieux, survivre quelques heures à sa naissance. Mais le calvaire attendu par ses parents et l’équipe médicale n’a finalement pas eu lieu !

 

 

Tout se brise pour Natalie et Peter, un couple britannique, lors d’une échographie à 20 semaines de grossesse : les médecins détectent des anomalies aux jambes de leur bébé, une petite fille. Elle aurait des pieds bots et des articulations anormales aux genoux et aux hanches. On propose alors aux futurs parents d’interrompre la grossesse. Choqués, ils refusent ! "Il n’était pas question que j’avorte sous prétexte qu’elle avait des pieds bots ou des problèmes aux jambes. Le handicap n’est pas une barrière à une vie heureuse.", déclare Natalie.

 

Mais le problème est ailleurs : en effet, les médecin révèlent aux parents que ces malformations pourraient bien être le signe d’une affection génétique grave et même mortelle : la séquence d’akinésie fœtale. Leur petite Elsie a 99% de chances de décéder dans les heures qui suivront la naissance, si elle n’est pas morte-née…

 

Un vrai calvaire pour les parents, obligés d’annuler leurs commandes de matériel de puériculture et même de prendre d’ores et déjà contact avec les pompes funèbres ! Malgré tout, Natalie et Peter refusent de mettre fin à la grossesse. Puisqu’il reste un tout petit pourcent d’espoir…

 

Finalement, Natalie entre à la maternité à 39 semaines de grossesse. Elle choisit une naissance naturelle et monitorée pour être sûre de profiter des courts moments qu’elle vivra avec sa fille… Après 18 heures de travail, une césarienne est pratiquée. Et, à la surprise générale, Elsie vient au monde, ses yeux grands ouverts, en criant à pleins poumons ! "Ses yeux étaient grands ouverts, regardant autour d’elle. Ce n’était pas du tout ce à quoi je m’attendais" se rappelle Natalie !

 

Après des examens poussés, il s’avère qu’Elsie, en dehors de ses problèmes aux membres inférieurs, se porte parfaitement bien… Les heureux parents n’en veulent pas aux médecins : "Nous ne sommes pas du tout en colère après ce qu’il s’est passé, juste heureux que [les médecins] se soient trompés (…) C’est une maladie si rare (l’akinésie fœtale, ndlr) et si difficile à diagnostiquer que nous savons que les médecins faisaient seulement de leur mieux pour nous avertir de leurs soupçons.".

 

Elsie est finalement rentrée chez elle avec ses parents au bout de 5 jours seulement. Rien n’attendait le bébé à la maison, mais peu importe : la petite famille est toute à son bonheur, et on la comprend !

 

 

Source : dailymail.co.uk

Isabelle Damiron
 

Commentez

Ajouter un commentaire
0 / 1000 caractères utilisés
 

Commentaires

 
     

    Afin d'accéder à ce service vous devez vous identifier ou créer un compte.

    Je m'identifie

    Vous avez déjà un compte Etreenceinte.com

    Mot de passe oublié ?

    Connectez-vous avec votre compte Facebook

    Se connecter
    Je m'inscris

    Devenez membre et créez votre blog, vos courbes de suivi, votre profil public, participez au forum (de discussion), et découvrez tous nos services !

    Je m'inscris