Chargement...

En poursuivant votre navigation sur etreenceinte.com, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus

L’expression abdominale dans le collimateur de la HAS

Publié le
  • 0
  • I
expression abdominale accouchement forceps
L’expression abdominale dans le collimateur de la HAS

Avez-vous subi cette manœuvre lors de votre accouchement ? L’expression abdominale, déjà fortement déconseillée par de nombreux spécialistes, est maintenant visée par la Haute Autorité de Santé (HAS)…

 

 

Nombre de celles qui l’ont vécu se souviennent de son caractère traumatisant : l’expression abdominale, geste qui consiste à appuyer, parfois très fortement, sur le ventre, afin de faciliter l’expulsion, est une pratique qui a déjà été remise en cause par la HAS en 2012. Avec pour conséquence une baisse du taux de recours à cette manœuvre !

 

Oui mais voilà : depuis, l’expression abdominale a fait son retour… Selon une enquête du Collectif interassociatif autour de la naissance (Ciane), aujourd’hui, elle concerne environ 1 premier accouchement sur 3 ! Et le taux d’expressions abdominales chez les multipares ne faiblit pas : 14%... La Haute Autorité dit stop !

 

Si ce geste n’est pas dénué d’intérêt dans certains cas d’urgence très particuliers, mieux vaut, selon les spécialistes, avoir recours aux forceps. S’ils font souvent peur aux futures mamans, il faut pourtant savoir que ces instruments sont très utiles et, surtout, présentent des dangers minimes ! Alors que l’on relève des cas de fractures de côtes et de très forte douleur chez les mamans ayant subit une expression

 

Par ailleurs, le consentement de la maman n’est recueilli qu’une fois sur 5 avant le recours à la manœuvre. Impressionnante, elle nécessite parfois qu’un soignant s’asseye pratiquement sur le ventre de la mère ! Une scène éprouvante qui a de quoi traumatiser durablement.

 

La HAS, conjointement avec le Ciane, souhaite voir disparaître cette pratique au profit des forceps ou de la ventouse obstétricale, voire de la césarienne en cas de réel "blocage". Les deux organismes militent également pour qu’une information claire soir donnée à la patiente.

 

 

Source : pourquoidocteur.fr

Isabelle Damiron
 

Commentez

Ajouter un commentaire
0 / 1000 caractères utilisés
 

Commentaires

 
     

    Afin d'accéder à ce service vous devez vous identifier ou créer un compte.

    Je m'identifie

    Vous avez déjà un compte Etreenceinte.com

    Mot de passe oublié ?

    Connectez-vous avec votre compte Facebook

    Se connecter
    Je m'inscris

    Devenez membre et créez votre blog, vos courbes de suivi, votre profil public, participez au forum (de discussion), et découvrez tous nos services !

    Je m'inscris