Adieu ma princesse... (Page 3)

Discussions

Auteur
Message
Faustinrose 2092 messages
Faustinrose
Mamanaute
Experte
Posté le : 03-09-2007 à 19:06
[quote:a802a1f822="tarama"]Faustinrose, Comme ce message est beau. C'est un bel hommage pour ta puce parie si tôt. Tes mots sont si doux, si tendres. Les dates anniversaire sont terribles, de véritables épreuves. J'ai perdu moi aussi ma fille Manon à 30SA le 25 juillet dernier. Il n'y a pas un seul instant sans que je pense à Elle. Le 25 août était un jour si dur pour nous. Je t'embrasse trés fort et te souhaite plein de bonheurs à venir. Mélanie[/quote:a802a1f822] Coucou Mélanie, Merci beaucoup pour ton message. C'est vrai que les dates d'anniversaire sont terribles... En tout cas, je comprends moi aussi ce que tu a vécu et que tu vis encore aujourd'hui. Nos 2 petits anges resteront à vie dans nos coeurs et auront toujours une place à part... Moi aussi je t'embrasse très fort et je te souhaite plein de bonheur et plein de courage... Si tu veux discuter, n'hésite-pas, je serai là si tu as besoin. Adeline
Guest475463
567 messages
Guest475463
Mamanaute
Confirmée
Posté le : 03-09-2007 à 19:30
Tous ces messages me mettent les larmes aux yeux Je vous souhaite à toutes beaucoup de courage et je m'associe à votre peine Je vous embrasse fort Vos petits anges sont bien où ils sont Ils veillent sur vous Porciney ( Stéphany)
Guest104635
1476 messages
Guest104635
Mamanaute
Experte
Posté le : 04-09-2007 à 12:59
Je viens de lire l'hommage ke tu as fais à ta fille ... C très beau, j'en ai pleurer ... Toutes mes pensées sont avec vous, je pense à vous ... bisous séverine
Faustinrose 2092 messages
Faustinrose
Mamanaute
Experte
Posté le : 04-09-2007 à 17:51
Merci Stephany et Séverine pour vos adorables petits mots... C'est important pour moi d'écrire à ma princesse et de lui dire que je l'aime. Séverine :arrow: Nous nous sommes suivies une grande partie de nos grossesses dans le post des pipelettes et je sais que ton parcours a été difficile à toi aussi... Aujourd'hui, tu as la chance d'avoir 2 adorables bébés et je suis vraiment très heureuse pour vous. Je sais qu'en tant que jeune maman, tu peux comprendre ce que je ressens donc merci encore à toi. Plein de gros bisous à vous les filles et un gros câlin spécial à ma Charlotte qui me manque.
adeline0308 79 messages
adeline0308
Mamanaute
Débutante
Posté le : 05-09-2007 à 06:43
Bonjour Faustinrose, Nous venons de perdre notre princesse le 31 août 2007. J'étais a 8 mois de grossesse lorsque tout c'est arrété brutalement. Mercredi dernier (le 27), Mon mari et moi étions inquiét de ne pas l'avoir senti bouger de la journée, mais bon, je me disais que je m'inquiétais pour rien, mais Tony a insisté pour aller à la mater a 22 heures...Et là, la sage femme de garde pose le monitoring et terminé, le coeur de ma princesse Déva ne battais plus. On m'a provoqué l'accouchement avec le gel et 24 heures après, j'accouchais dans une souffrance que tu peux comprendre. Nous allons procéder a son inhumation jeudi, et je ne sais pas comment je vais arriver a lui dire aurevoir, j'ai peur de ne pas être assez forte . En pensant très fort a Déva peut être..; Je n'ai pas eu cette "chance" de passer une nuit avec ma fille et son papa pcq étant donné que c'était le WE, son petit corps fut transporté au dépositoire de l'hospital de la Timone. Mais depuis je vais la voir tt les jours et elle m'apaise, je l'aime tellement... mon ange. Je ne sais pas comment nous allons surmonter cela, nos coeurs sont brisés ; adeline [quote:fe30b4fe87="Faustinrose"]Coucou les filles, Je vais vous raconter mon histoire que j'ai encore du mal à réaliser moi-même... Mon mari et moi essayions d'avoir un enfant depuis plus de 4 ans et nous avons traversé un parcours médical assez compliqué... Nous nous étions même fait à l'idée que nous n'aurions peut-être jamais d'enfant "naturel" et que notre destinée était peut-être d'adopter un petit enfant venu d'ailleurs. Nous avons donc commencé toutes les démarches que nous faisions en parallèle de notre parcours médical. D'ailleurs, nous nous étions toujours dit que, même si je réussissais à être enceinte, nous adopterions un petit frère ou une petite soeur à notre bébé car nous nous investissions également beaucoup dans ce projet. Le 28 novembre dernier, on me transfère 2 embryons lors d'une FIV. Quelques jours avant la prise de sang de contrôle, j'ai des saignements donc je suis persuadée que la FIV a échoué. Le 12 décembre, jour de la prise de sang obligatoire, je n'ai même pas envie de la faire tellement je suis persuadée que le résultat est négatif... Je vais quand même au labo car c'est obligatoire dans le protocole de FIV et miracle... Je suis enceinte !!!! Quand l'infirmière me l'annonce par téléphone, je lui dis qu'elle a dû se tromper, que ce n'est pas possible... Je n'y crois tellement pas que je vais à la pharmacie acheter un test pour vérifier !!! Et il est positif... Mon rêve se réalise enfin... Je suis la plus heureuse femme enceinte du monde !!! Ma grossesse reste une grossesse à risques car j'ai un utérus de très mauvaise qualité... Je reste donc allongée un maximum et un mois après le début de la grossesse, j'ai des saignements... Panique à bord, je pars aux urgences et finalement, je perds un embryon sur les 2 mais le 2ème a décidé de s'accrocher ! Je suis exemplaire pendant toute ma grossesse... J'ai un régime sans sucre à suivre par rapport à la qualité de mes ovaires que je suis de façon très stricte. Je ne fais pas de voiture, je ne porte rien, etc. Je suis d'ailleurs arrêtée donc je me préserve un maximum. En plus, j'ai la chance d'avoir un mari génial qui me bichonne sans arrêt ! Tous mes RDV chez la gynéco se passent à merveille... Notre bébé grandit bien et nous avons la chance d'avoir des petites échos à chaque RDV ce qui nous permet d'entendre son petit coeur et de le voir évoluer... Avant la 2ème écho officielle, ma gynéco nous annonce que ce sera sûrement une fille car elle n'a rien vu qui dépassait entre les jambes mais le bébé bouge tellement qu'elle attend le prochain RDV pour confirmation ! De toute façon, nous n'avons pas de préférence du moment que notre bébé va bien. A la 2ème écho, notre gynéco nous confirme que c'est bien une petite fille et nous sommes aux anges. Elle va bien, moi aussi donc je commence vraiment à croire à notre bonheur... Pour l'instant, par superstition ou par peur, nous n'avons encore fait aucun achat. Là, on se dit que nous allons commencer doucement... Tout se passe toujours aussi bien mis à part que je fais du diabète gestationnel mais avec mon régime, il n'y a aucun souci. Je ne prend pas beaucoup de poids mais notre puce grossit bien et est même en haut des courbes donc tout va bien ! Nous passons la 3ème écho, notre princesse est déjà bien placée et se porte à merveille. Ma DPA est prévue pour le 27 août et nous avons notre dernier RDV chez la gynéco le 19 juillet avant son départ en vacances. Là, elle nous dit que notre princesse va très bien, que sa tête est déjà bien descendue dans mon bassin mais que mon col est bien fermé donc elle ne devrait pas arriver de suite. D'ailleurs, je n'ai aucune contraction ! Notre fille est déjà estimée à 2,6 kgs donc c'est un beau bébé en perspective. Moi, je n'ai pris que 5 kgs mais comme le bébé se porte bien, il n'y a aucun soucis. En plus, toutes mes analyses sont bonnes donc tout va bien. Comme tout se passe bien, ma gynéco m'autorise à bouger donc je marche, je fais de l'aquagym mais je reste quand même raisonnable. Je ne porte rien, je ne fais pas de longs trajets de voiture, etc. Le 3 août dernier, je me réveille et je m'inquiète car ma puce ne bouge pas alors qu'elle bouge souvent quand je me mets sur le dos au réveil. Je secoue un peu mon ventre et rien... En même temps, elle avait beaucoup bougé la veille donc je me dis qu'elle doit dormir et j'essaie de rester zen. Je pars me balader en ville à pied et je ne me rends pas trop compte si elle bouge ou pas car quand je marche, c'est plus difficile à évaluer. En plus, à 3 semaines du terme, elle n'a plus beaucoup de place donc elle ne bouge pas de façon aussi franche qu'avant. Le midi, quand mon mari rentre, il me dit d'aller au bloc faire un contrôle pour me rassurer si j'ai un doute. Comme j'ai une copine qui passe me voir l'après-midi, je me dis que je vais bien surveiller et que je vais voir si elle va se mettre à bouger. Il y a des fois où, quand je regarde mon ventre, je n'arrive pas à me dire si c'est moi ou si c'est elle qui bouge. Vers 20h, quand mon mari rentre, je suis en larme car j'ai peur... Nous partons donc au bloc obstétrical de la clinique pour un contrôle. En même temps, on se dit qu'ils vont nous rassurer et que tout va bien. En arrivant, Les sages-femmes de garde m'ont fait un monitoring et n'arrivaient pas à entendre le coeur... Elles m'ont dit que cela pouvait s'expliquer soit, parce que le bébé était de dos, soit parce que c'était plus grave. Elles ont donc appelé le radiologue de garde pour faire un contrôle échographique. Nous avons attendu le radiologue au moins 30 minutes ce qui nous a semblé une éternité... Et là, le verdict est tombé. Le coeur de notre fille ne battait plus. J'ai fait une véritable crise de nerfs dans le cabinet car nous ne pouvions pas y croire... Pourquoi nous ? Pourquoi maintenant ? Qu'est-ce que j'avais fait de mal ? Que s'était-il passé ? Nous sommes retournés auprès des sages-femmes qui m'ont pris au moins 10 tubes de sang pour faire des analyses et essayer d'expliquer pourquoi, elles m'ont fait un prélèvement vaginal et les urines et nous aurons certains résultats que dans plusieurs semaines. Mon col étant encore bien fermé le vendredi soir, elles m'ont dit qu'on verrait l'évolution le lendemain avec le gynéco de garde. Elles nous ont donné des médicaments (somnifères et calmants) pour mon mari et moi mais nous n'avons pas pu dormir. Nous avons été mis dans un service autre que la maternité pour nous éviter d'être confrontés à des nouveaux-nés... Nous avons beaucoup parlé et pleuré... Le lendemain matin, le gynéco est venu nous expliquer la "procédure" car maintenant, il va falloir que j'accouche de notre petite Charlotte... Mon col n'était toujours pas mûr donc nous avons passé la journée à "attendre" à la Clinique (horreur absolue). Le dimanche matin, idem. Du coup, nous avons eu une autorisation de sortie pour la journée et nous sommes allés prendre l'air. Le coeur n'y était pas et mon chéri et moi essayions de nous soutenir au mieux dans cette épreuve... Nous ne savions plus à quoi nous raccrocher étant donné que toute notre vie était tournée vers Charlotte depuis plus de 4 ans et encore plus depuis un peu plus de 8 mois... Le lundi 6 août au matin, même si mon col est toujours très tonique et bien fermé, ils décident de ma provoquer l'accouchement en me mettant du gel pour commencer à le travailler. Le médecin me dit que cela peut prendre jusqu'à 3 jours... C'est tellement long de la savoir encore en moi alors qu'elle est morte... Malgré tout, je ne suis pas du tout dégoûtée par elle, c'est mon bébé et je l'aime... Dans un sens, j'ai envie qu'elle sorte pour la voir et dans un autre, j'ai envie de la garder en moi pour prendre soin d'elle...Si le déclenchement par voies basses ne fonctionne pas, ils me disent qu'ils seront obligés de me faire une césarienne... Ils aimeraient éviter un maximum cette solution car vu mes antécédents expliquant notre recours à la FIV (c'est notamment dû à un problème d'utérus de ma part), la césarienne risquerait de l'endommager encore plus et de me rendre stérile à vie... A côté de cela, s'ils n'ont pas le choix, ils feront une césarienne dans 3 jours car, dans l'état actuel des choses, je risque une infection et une hémorragie qui pourraient m'être fatales si l'accouchement ne se fait pas rapidement. Ils me posent donc le gel à 7h le matin et me font attendre 4h pour voir comment le col évolue. J'ai quelques contractions irrégulières et pas encore douloureuses. Après, ils décident de rajouter à ma perfusion un produit censé accélérer les contractions. Ca a l'air de fonctionner mais mon col est toujours très tonique même si le gynéco y passe désormais un doigt. Ils me percent la poche des eaux pour essayer d'accélérer le travail et me posent une péridurale. Malgré la péri, j'ai mal au dos et les douleurs sont de plus en plus intenables... Je sens que ça commence à pousser et j'ai très mal, je pleure, je crie... Ils me changent de salle en urgence pour procéder à un endormissement flash de 10 minutes au moment de l'expulsion. A 18h20 le lundi 6 août, notre petite Charlotte; Mohea (signifie "très belle petite princesse" en polynésien) est morte née à notre plus grand désespoir... Elle fait 2,680 kgs. Ils nous demandent si nous souhaitons la voir avant qu'ils l'habillent et nous disons oui. Elle est sublime et nous n'aurions pas rêvé d'un plus beau bébé. Nous sommes partagés entre les larmes et la joie de la connaître enfin malgré les circonstances. Ils nous la reprennent ensuite pour l'habiller et me transfère dans la salle où j'étais au départ. Pour l'instant, ils ne comprennent pas ce qui a pu se passer car elle n'a aucune séquelles physiques, le cordon était en bon état, elle n'a pas de malformation cardiaque, etc. Nous profitons d'elle jusqu'aux environs de 22h30 en prenant un maximum de photos pour immortaliser ces moments que nous ne voulons absolument pas oublier... Après, ils veulent que je mange un peu car je suis à jeûn depuis la veille à minuit et, vue les circonstances, je n'ai pas trop mangé ces derniers jours... Ils nous disent que nous pouvons revenir la voir dans la nuit si nous le souhaitons ou le lendemain matin. Je mange donc un petit peu, je prends une douche et, vers 23h30, je demande à mon mari d'aller la revoir... Je veux en profiter un maximum car je ne pourrai déjà pas en profiter toute ma vie comme je l'aurais rêvé... Mon mari me dit ok mais pas plus d'1h car il veut que je dorme. J'ai une tête de déterrée et je suis très faible. Les sages-femmes et l'équipe médicale ont été formidables... Elles nous ont apporté Charlotte et nous ont demandé si nous voulions passer la nuit avec elle... J'ai tout de suite dit oui et ce fut une nuit magique malgré les circonstances. J'ai pu lui parler, l'embrasser, la caresser, lui dire que je l'aimais. Ils m'ont proposé un berceau mais j'ai préféré la garder au lit avec moi. Ils ont installé un lit d'appoint pour mon mari et nous avons pu profiter d'elle toute la nuit... Je n'ai pas dormi car je ne voulais pas perdre une seule minute passée avec ma fille. La nuit fut à la fois joyeuse et malheureuse. Tous les sentiments sont passés... Nous avons beaucoup pleuré mais en même temps nous étions heureux de veiller sur elle. Le lendemain matin, nous lui avons fait nos adieux définitifs et elle a été remise en chambre froide. Elle est partie le mercredi matin pour une autopsie et on espère savoir un jour ce qui lui est arrivé... Nous n'aurons pas les résultats avant plusieurs semaines. Nous savons que nous ne sommes pas sûrs d'avoir une réponse mais nous en avons pourtant besoin. Je ne peux m'empêcher de culpabiliser et me demander ce que j'ai pu faire de mal... Comme, pour moi, cela ne peut pas être de sa faute, c'est obligatoirement de la mienne... Même si les médecins et mon mari me disent que non, il me faut un coupable et c'est moi... Nous avons récupéré son corps vendredi et nous l'avons faite incinérée vendredi matin sur Toulouse. Comme nous sommes originaires de Champagne, nous avons prévu des obsèques jeudi prochain dans la plus stricte intimité avec juste nos parents et nos frères et soeurs sans leurs enfants. Il y aura une petite messe (1 chant et 1 prière) et son urne sera déposée dans le caveau où repose mon père afin qu'il prenne bien soin de sa petite-fille... Nous sommes repartis de la Clinique mercredi et depuis le retour chez nous, c'est très dur... Nous n'aurions jamais imaginé un retour dans de telles circonstances... En plus, il a fallu affronter sa chambre que nous avions préparé amoureusement pour elle... Nous avions fait des folies dans les achats mais rien n'était trop beau pour notre princesse si longtemps désirée... Nous ne savons pas comment nous allons pouvoir nous remettre d'une telle épreuve... C'est tellement injuste, tellement dur... Croiser des femmes enceintes, des bébés, des gens heureux m'insupporte tellement... Je souffre... Et mon mari est comme moi... Voilà notre histoire…[/quote:fe30b4fe87]
Faustinrose 2092 messages
Faustinrose
Mamanaute
Experte
Posté le : 05-09-2007 à 10:21
Adeline, Je voulais juste te dire que je t'avais répondu en MP. Je t'embrasse très fort ainsi que nos anges Déva et Charlotte... Adeline
zbikette 1235 messages
zbikette
Mamanaute
Experte
Posté le : 05-09-2007 à 10:49
[color=indigo:2110e0bf54]J'en ai les larmes aux yeux... C'est très beau l'hommage que tu as écrit Faustine... Charlotte restera à jamais gravé dans vos mémoires et coeurs... Je vous souhaite beaucoup de courage et du bonheur pour la suite... Adeline, je suis désolée pour ta petite Déva... Courage... Elle veille sur vous...[/color:2110e0bf54]
tarama 621 messages
tarama
Mamanaute
Confirmée
Posté le : 05-09-2007 à 12:14
Bonjour Adeline, Juste un petit mot pour te témoigner tout mon soutien dans cette douloureuse épreuve. Je suis marseillaise moi aussi et j'ai accouché de ma petite Manon le 25 juillet à l'hôpital nord à30SA. Notre puce est née sans vie, nous l'avons vu seulement 10 petites minutes aprés l'accouchement, elle était magnifique. Nous sommes actuellement dans l'attente terrible des résultats de l autopsie. Si tu as besoin de quoi que ce soit, de parler, si je peux t'aider, n'hesites pas à me contacter par MP. Je t'embrasse trés fort et de tendres pensées pour la petite Deva. Je suis certaine que ma petite Manon a acceuilli ta Puce comme il se doit au pays des Anges.
Faustinrose 2092 messages
Faustinrose
Mamanaute
Experte
Posté le : 05-09-2007 à 16:01
Coucou Mélanie, Je voulais juste te dire que je t'ai envoyé un MP. Concernant l'autopsie, pour nous, les 1ers résultats ne nous donnent aucune explication et c'est terrible... J'espère vraiment que vous aurez une réponse car, même si malheureusement cela ne changera pas le destin de votre petite Manon, cela arrivera peut-être à vous apaiser un peu... Je te fais plein de gros bisous et de tendres baisers à nos princesses. Adeline [quote:f3131e3f1d="tarama"]Bonjour Adeline, Juste un petit mot pour te témoigner tout mon soutien dans cette douloureuse épreuve. Je suis marseillaise moi aussi et j'ai accouché de ma petite Manon le 25 juillet à l'hôpital nord à30SA. Notre puce est née sans vie, nous l'avons vu seulement 10 petites minutes aprés l'accouchement, elle était magnifique. Nous sommes actuellement dans l'attente terrible des résultats de l autopsie. Si tu as besoin de quoi que ce soit, de parler, si je peux t'aider, n'hesites pas à me contacter par MP. Je t'embrasse trés fort et de tendres pensées pour la petite Deva. Je suis certaine que ma petite Manon a acceuilli ta Puce comme il se doit au pays des Anges.[/quote:f3131e3f1d]
matelots 10 messages
matelots
Mamanaute
Débutante
Posté le : 06-09-2007 à 15:01
Je voulais juste vous dire que je partage votre douleur et je comprends ce que vous ressentez. Mon Gabriel est mort le 25 janvier à à peine 1 jour et j'ai toujours aussi mal. Perdre un enfant est la pire chose qui soit; c'est tellement, tellement injuste... Je comprends aussi ton sentiment de culpabilité même si tu n'as rien à voir avec son décès parce que c'est pareil pour moi, malgré les résultats de l'autopsie (il avait une malformation des lymphes non génétique), malgré le réconfort des médecins, gygy, généticiens qui nous disent de ne pas se sentir coupable, comment faire autrement? C'est notre enfant, on fait tout ce qu'il faut pendant la grossesse pour son bien-être et la vie nous le reprend, c'est "la faute à pas de chance", comment accepter? Il faut vivre, un jour après l'autre, certains seront plus faciles que d'autres c'est sur. Le temps peut aider à surmonter mais rien ne nous fera oublier nos petits anges ! Je pense très fort à eux et à vous ! Bizz
Faustinrose 2092 messages
Faustinrose
Mamanaute
Experte
Posté le : 06-09-2007 à 16:32
Mon petit amour, Aujourd'hui, tu devrais fêter tes 1 mois... C'est une journée très dure pour ton papa et moi... Depuis hier soir, nous ne faisons que pleurer... :cry: :cry: :cry: Tu nous manques tellement, toi, notre petite fille adorée... Je regarde tes photos en boucle et plus je te regarde et plus tu me manques... Tu étais tellement belle ! Nous n'aurions pas pu rêver mieux que toi ma chérie. Nous avons quand même eu la chance de passer une nuit extraordinaire à tes côtés malgré les circonstances... Aujourd'hui, te toucher, te caresser, te serrer dans mes bras, te câliner, embrasser ton petit nez me manquent tellement... Je donnerai tout ce que j'ai pour revivre cette nuit là où nous étions tous les 3 en famille avec ton papa... Ma petite princesse, donne-moi le courage d'avancer sans toi... Je me sens tellement vide et inutile depuis que tu es partie rejoindre les anges... Je t'aime tous les jours un peu plus... Ta maman pour toujours
Faustinrose 2092 messages
Faustinrose
Mamanaute
Experte
Posté le : 06-09-2007 à 16:46
Merci beaucoup Sylvie. C'est vrai que la culpabilité me ronge même si, comme toi, tout le monde me rassure en me disant que ce n'est pas de ma faute. Mais de la faute à qui alors ??? Pour moi, il est impossible que ce soit de la faute de ma petite Charlotte... Elle s'est tellement bien battue pour arriver jusque là... Effectivement, je crois qu'il ne peut rien arriver de pire que de perdre un enfant et je crois que nous ne nous en remettons jamais vraiment... Le temps va sûrement aider mais ne fera jamais oublier... En même temps, je préfère souffrir que d'oublier ma petite Charlotte que j'aime tant. Plein de courage à toi pour l'avenir. Gros bisous ainsi qu'à nos anges Gabriel et Charlotte... [quote:7ff7eaec00="vivit59"]Je voulais juste vous dire que je partage votre douleur et je comprends ce que vous ressentez. Mon Gabriel est mort le 25 janvier à à peine 1 jour et j'ai toujours aussi mal. Perdre un enfant est la pire chose qui soit; c'est tellement, tellement injuste... Je comprends aussi ton sentiment de culpabilité même si tu n'as rien à voir avec son décès parce que c'est pareil pour moi, malgré les résultats de l'autopsie (il avait une malformation des lymphes non génétique), malgré le réconfort des médecins, gygy, généticiens qui nous disent de ne pas se sentir coupable, comment faire autrement? C'est notre enfant, on fait tout ce qu'il faut pendant la grossesse pour son bien-être et la vie nous le reprend, c'est "la faute à pas de chance", comment accepter? Il faut vivre, un jour après l'autre, certains seront plus faciles que d'autres c'est sur. Le temps peut aider à surmonter mais rien ne nous fera oublier nos petits anges ! Je pense très fort à eux et à vous ! Bizz[/quote:7ff7eaec00]
babystef 788 messages
babystef
Mamanaute
Confirmée
Posté le : 07-09-2007 à 10:05
bonjour a toute, je tien a te dire toute mes condoleance je suis en pleure devant mon ordinateur, je me dis que la vie est injuste , je vous trouve telment courageuse... j'imagine votre souffrance j'ai eu un debut de grossesse très difficile et aujourd'hui j'ai peur de le perdre encore... et j'ai telment atendu ce moent que je sais pas comment je reagirait... je sais pas quoi vous dire, je pleure et j'ai mal pour vous... je vous embrasse a tout les 3 et surtout garde le courage
Faustinrose 2092 messages
Faustinrose
Mamanaute
Experte
Posté le : 07-09-2007 à 11:41
Merci Babystef... Surtout garde confiance en ton bébé et en ta grossesse... Ne te stresse pas... Prends-bien soin de toi surtout et tu nous feras un beau bébé en pleine santé ! Plein de gros bisous à toi et bonne grossesse. [quote:f41cf4ee0a="babystef"]bonjour a toute, je tien a te dire toute mes condoleance je suis en pleure devant mon ordinateur, je me dis que la vie est injuste , je vous trouve telment courageuse... j'imagine votre souffrance j'ai eu un debut de grossesse très difficile et aujourd'hui j'ai peur de le perdre encore... et j'ai telment atendu ce moent que je sais pas comment je reagirait... je sais pas quoi vous dire, je pleure et j'ai mal pour vous... je vous embrasse a tout les 3 et surtout garde le courage[/quote:f41cf4ee0a]
saya3 55 messages
saya3
Mamanaute
Débutante
Posté le : 07-09-2007 à 15:39
[quote:6ef94f1b0f="Faustinrose"]Coucou les filles, Je vais vous raconter mon histoire que j'ai encore du mal à réaliser moi-même... Mon mari et moi essayions d'avoir un enfant depuis plus de 4 ans et nous avons traversé un parcours médical assez compliqué... Nous nous étions même fait à l'idée que nous n'aurions peut-être jamais d'enfant "naturel" et que notre destinée était peut-être d'adopter un petit enfant venu d'ailleurs. Nous avons donc commencé toutes les démarches que nous faisions en parallèle de notre parcours médical. D'ailleurs, nous nous étions toujours dit que, même si je réussissais à être enceinte, nous adopterions un petit frère ou une petite soeur à notre bébé car nous nous investissions également beaucoup dans ce projet. Le 28 novembre dernier, on me transfère 2 embryons lors d'une FIV. Quelques jours avant la prise de sang de contrôle, j'ai des saignements donc je suis persuadée que la FIV a échoué. Le 12 décembre, jour de la prise de sang obligatoire, je n'ai même pas envie de la faire tellement je suis persuadée que le résultat est négatif... Je vais quand même au labo car c'est obligatoire dans le protocole de FIV et miracle... Je suis enceinte !!!! Quand l'infirmière me l'annonce par téléphone, je lui dis qu'elle a dû se tromper, que ce n'est pas possible... Je n'y crois tellement pas que je vais à la pharmacie acheter un test pour vérifier !!! Et il est positif... Mon rêve se réalise enfin... Je suis la plus heureuse femme enceinte du monde !!! Ma grossesse reste une grossesse à risques car j'ai un utérus de très mauvaise qualité... Je reste donc allongée un maximum et un mois après le début de la grossesse, j'ai des saignements... Panique à bord, je pars aux urgences et finalement, je perds un embryon sur les 2 mais le 2ème a décidé de s'accrocher ! Je suis exemplaire pendant toute ma grossesse... J'ai un régime sans sucre à suivre par rapport à la qualité de mes ovaires que je suis de façon très stricte. Je ne fais pas de voiture, je ne porte rien, etc. Je suis d'ailleurs arrêtée donc je me préserve un maximum. En plus, j'ai la chance d'avoir un mari génial qui me bichonne sans arrêt ! Tous mes RDV chez la gynéco se passent à merveille... Notre bébé grandit bien et nous avons la chance d'avoir des petites échos à chaque RDV ce qui nous permet d'entendre son petit coeur et de le voir évoluer... Avant la 2ème écho officielle, ma gynéco nous annonce que ce sera sûrement une fille car elle n'a rien vu qui dépassait entre les jambes mais le bébé bouge tellement qu'elle attend le prochain RDV pour confirmation ! De toute façon, nous n'avons pas de préférence du moment que notre bébé va bien. A la 2ème écho, notre gynéco nous confirme que c'est bien une petite fille et nous sommes aux anges. Elle va bien, moi aussi donc je commence vraiment à croire à notre bonheur... Pour l'instant, par superstition ou par peur, nous n'avons encore fait aucun achat. Là, on se dit que nous allons commencer doucement... Tout se passe toujours aussi bien mis à part que je fais du diabète gestationnel mais avec mon régime, il n'y a aucun souci. Je ne prend pas beaucoup de poids mais notre puce grossit bien et est même en haut des courbes donc tout va bien ! Nous passons la 3ème écho, notre princesse est déjà bien placée et se porte à merveille. Ma DPA est prévue pour le 27 août et nous avons notre dernier RDV chez la gynéco le 19 juillet avant son départ en vacances. Là, elle nous dit que notre princesse va très bien, que sa tête est déjà bien descendue dans mon bassin mais que mon col est bien fermé donc elle ne devrait pas arriver de suite. D'ailleurs, je n'ai aucune contraction ! Notre fille est déjà estimée à 2,6 kgs donc c'est un beau bébé en perspective. Moi, je n'ai pris que 5 kgs mais comme le bébé se porte bien, il n'y a aucun soucis. En plus, toutes mes analyses sont bonnes donc tout va bien. Comme tout se passe bien, ma gynéco m'autorise à bouger donc je marche, je fais de l'aquagym mais je reste quand même raisonnable. Je ne porte rien, je ne fais pas de longs trajets de voiture, etc. Le 3 août dernier, je me réveille et je m'inquiète car ma puce ne bouge pas alors qu'elle bouge souvent quand je me mets sur le dos au réveil. Je secoue un peu mon ventre et rien... En même temps, elle avait beaucoup bougé la veille donc je me dis qu'elle doit dormir et j'essaie de rester zen. Je pars me balader en ville à pied et je ne me rends pas trop compte si elle bouge ou pas car quand je marche, c'est plus difficile à évaluer. En plus, à 3 semaines du terme, elle n'a plus beaucoup de place donc elle ne bouge pas de façon aussi franche qu'avant. Le midi, quand mon mari rentre, il me dit d'aller au bloc faire un contrôle pour me rassurer si j'ai un doute. Comme j'ai une copine qui passe me voir l'après-midi, je me dis que je vais bien surveiller et que je vais voir si elle va se mettre à bouger. Il y a des fois où, quand je regarde mon ventre, je n'arrive pas à me dire si c'est moi ou si c'est elle qui bouge. Vers 20h, quand mon mari rentre, je suis en larme car j'ai peur... Nous partons donc au bloc obstétrical de la clinique pour un contrôle. En même temps, on se dit qu'ils vont nous rassurer et que tout va bien. En arrivant, Les sages-femmes de garde m'ont fait un monitoring et n'arrivaient pas à entendre le coeur... Elles m'ont dit que cela pouvait s'expliquer soit, parce que le bébé était de dos, soit parce que c'était plus grave. Elles ont donc appelé le radiologue de garde pour faire un contrôle échographique. Nous avons attendu le radiologue au moins 30 minutes ce qui nous a semblé une éternité... Et là, le verdict est tombé. Le coeur de notre fille ne battait plus. J'ai fait une véritable crise de nerfs dans le cabinet car nous ne pouvions pas y croire... Pourquoi nous ? Pourquoi maintenant ? Qu'est-ce que j'avais fait de mal ? Que s'était-il passé ? Nous sommes retournés auprès des sages-femmes qui m'ont pris au moins 10 tubes de sang pour faire des analyses et essayer d'expliquer pourquoi, elles m'ont fait un prélèvement vaginal et les urines et nous aurons certains résultats que dans plusieurs semaines. Mon col étant encore bien fermé le vendredi soir, elles m'ont dit qu'on verrait l'évolution le lendemain avec le gynéco de garde. Elles nous ont donné des médicaments (somnifères et calmants) pour mon mari et moi mais nous n'avons pas pu dormir. Nous avons été mis dans un service autre que la maternité pour nous éviter d'être confrontés à des nouveaux-nés... Nous avons beaucoup parlé et pleuré... Le lendemain matin, le gynéco est venu nous expliquer la "procédure" car maintenant, il va falloir que j'accouche de notre petite Charlotte... Mon col n'était toujours pas mûr donc nous avons passé la journée à "attendre" à la Clinique (horreur absolue). Le dimanche matin, idem. Du coup, nous avons eu une autorisation de sortie pour la journée et nous sommes allés prendre l'air. Le coeur n'y était pas et mon chéri et moi essayions de nous soutenir au mieux dans cette épreuve... Nous ne savions plus à quoi nous raccrocher étant donné que toute notre vie était tournée vers Charlotte depuis plus de 4 ans et encore plus depuis un peu plus de 8 mois... Le lundi 6 août au matin, même si mon col est toujours très tonique et bien fermé, ils décident de ma provoquer l'accouchement en me mettant du gel pour commencer à le travailler. Le médecin me dit que cela peut prendre jusqu'à 3 jours... C'est tellement long de la savoir encore en moi alors qu'elle est morte... Malgré tout, je ne suis pas du tout dégoûtée par elle, c'est mon bébé et je l'aime... Dans un sens, j'ai envie qu'elle sorte pour la voir et dans un autre, j'ai envie de la garder en moi pour prendre soin d'elle...Si le déclenchement par voies basses ne fonctionne pas, ils me disent qu'ils seront obligés de me faire une césarienne... Ils aimeraient éviter un maximum cette solution car vu mes antécédents expliquant notre recours à la FIV (c'est notamment dû à un problème d'utérus de ma part), la césarienne risquerait de l'endommager encore plus et de me rendre stérile à vie... A côté de cela, s'ils n'ont pas le choix, ils feront une césarienne dans 3 jours car, dans l'état actuel des choses, je risque une infection et une hémorragie qui pourraient m'être fatales si l'accouchement ne se fait pas rapidement. Ils me posent donc le gel à 7h le matin et me font attendre 4h pour voir comment le col évolue. J'ai quelques contractions irrégulières et pas encore douloureuses. Après, ils décident de rajouter à ma perfusion un produit censé accélérer les contractions. Ca a l'air de fonctionner mais mon col est toujours très tonique même si le gynéco y passe désormais un doigt. Ils me percent la poche des eaux pour essayer d'accélérer le travail et me posent une péridurale. Malgré la péri, j'ai mal au dos et les douleurs sont de plus en plus intenables... Je sens que ça commence à pousser et j'ai très mal, je pleure, je crie... Ils me changent de salle en urgence pour procéder à un endormissement flash de 10 minutes au moment de l'expulsion. A 18h20 le lundi 6 août, notre petite Charlotte; Mohea (signifie "très belle petite princesse" en polynésien) est morte née à notre plus grand désespoir... Elle fait 2,680 kgs. Ils nous demandent si nous souhaitons la voir avant qu'ils l'habillent et nous disons oui. Elle est sublime et nous n'aurions pas rêvé d'un plus beau bébé. Nous sommes partagés entre les larmes et la joie de la connaître enfin malgré les circonstances. Ils nous la reprennent ensuite pour l'habiller et me transfère dans la salle où j'étais au départ. Pour l'instant, ils ne comprennent pas ce qui a pu se passer car elle n'a aucune séquelles physiques, le cordon était en bon état, elle n'a pas de malformation cardiaque, etc. Nous profitons d'elle jusqu'aux environs de 22h30 en prenant un maximum de photos pour immortaliser ces moments que nous ne voulons absolument pas oublier... Après, ils veulent que je mange un peu car je suis à jeûn depuis la veille à minuit et, vue les circonstances, je n'ai pas trop mangé ces derniers jours... Ils nous disent que nous pouvons revenir la voir dans la nuit si nous le souhaitons ou le lendemain matin. Je mange donc un petit peu, je prends une douche et, vers 23h30, je demande à mon mari d'aller la revoir... Je veux en profiter un maximum car je ne pourrai déjà pas en profiter toute ma vie comme je l'aurais rêvé... Mon mari me dit ok mais pas plus d'1h car il veut que je dorme. J'ai une tête de déterrée et je suis très faible. Les sages-femmes et l'équipe médicale ont été formidables... Elles nous ont apporté Charlotte et nous ont demandé si nous voulions passer la nuit avec elle... J'ai tout de suite dit oui et ce fut une nuit magique malgré les circonstances. J'ai pu lui parler, l'embrasser, la caresser, lui dire que je l'aimais. Ils m'ont proposé un berceau mais j'ai préféré la garder au lit avec moi. Ils ont installé un lit d'appoint pour mon mari et nous avons pu profiter d'elle toute la nuit... Je n'ai pas dormi car je ne voulais pas perdre une seule minute passée avec ma fille. La nuit fut à la fois joyeuse et malheureuse. Tous les sentiments sont passés... Nous avons beaucoup pleuré mais en même temps nous étions heureux de veiller sur elle. Le lendemain matin, nous lui avons fait nos adieux définitifs et elle a été remise en chambre froide. Elle est partie le mercredi matin pour une autopsie et on espère savoir un jour ce qui lui est arrivé... Nous n'aurons pas les résultats avant plusieurs semaines. Nous savons que nous ne sommes pas sûrs d'avoir une réponse mais nous en avons pourtant besoin. Je ne peux m'empêcher de culpabiliser et me demander ce que j'ai pu faire de mal... Comme, pour moi, cela ne peut pas être de sa faute, c'est obligatoirement de la mienne... Même si les médecins et mon mari me disent que non, il me faut un coupable et c'est moi... Nous avons récupéré son corps vendredi et nous l'avons faite incinérée vendredi matin sur Toulouse. Comme nous sommes originaires de Champagne, nous avons prévu des obsèques jeudi prochain dans la plus stricte intimité avec juste nos parents et nos frères et soeurs sans leurs enfants. Il y aura une petite messe (1 chant et 1 prière) et son urne sera déposée dans le caveau où repose mon père afin qu'il prenne bien soin de sa petite-fille... Nous sommes repartis de la Clinique mercredi et depuis le retour chez nous, c'est très dur... Nous n'aurions jamais imaginé un retour dans de telles circonstances... En plus, il a fallu affronter sa chambre que nous avions préparé amoureusement pour elle... Nous avions fait des folies dans les achats mais rien n'était trop beau pour notre princesse si longtemps désirée... Nous ne savons pas comment nous allons pouvoir nous remettre d'une telle épreuve... C'est tellement injuste, tellement dur... Croiser des femmes enceintes, des bébés, des gens heureux m'insupporte tellement... Je souffre... Et mon mari est comme moi... Voilà notre histoire…[/quote:6ef94f1b0f] je pense que l'épreuve endurée a dut être terrible mais sache que nous vous soutenons moralement j'ai fait une fausse couche d'un embryon de 12 SA c'est déjà dur alors un bébé c'est sur que ca l'est encore plus tu as bien été courageuse d'avoir gardé ton bébé auprès de toi sans vie moi je n'aurais pas pu le faire et aurait été complètement désemparée bon courage à vous deux et quand vous aurez les résultats de l'autopsie vous serez certainement plus soulagé.
Connectez-vous ou Choissisez votre pseudo pour participer à la discussion

En lire plus

Conditions générales d'utilisation

Conformément aux conditions générales d'utilisation, l'éditeur du site etreenceinte.com se réserve le droit de contrôler à posteriori le contenu des contributions (textes, logiciels, musiques, sons, photographies, images, vidéos,...) publiées sur le forum. Ces contributions peuvent faire l'objet d'une "modération" visant à modifier, supprimer ou interrompre la mise en ligne de contenus manifestement illicites ou contraires à la destination du site etreenceinte.com et/ou de contenus susceptibles d'être considérés comme contrevenant aux droits de tiers ou à des réglementations en vigueur. Nonobstant ce contrôle, chaque utilisateur du site assume l'entière responsabilité des contenus qu'il publie. Pour plus d'informations, consulter la charte du forum.

En poursuivant votre navigation sur etreenceinte.com, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus