Violences scolaires : et si la solution était chez les bébés ?

Une avocate canadienne a lancé un programme original au sein d’écoles primaires de Toronto. C’est un nouveau-né qui apprend aux enfants le respect de l’autre !
Image d'illustration



Les violences en milieu scolaire, qu’elles soient verbales, physiques ou basées sur la discrimination, commencent de plus en plus tôt, souvent dès la primaire. Inquiétant mais vrai ! Devant cette situation, où les plus faibles passent bien souvent du statut de victime à celui d’agresseur, une avocate canadienne a décidé de réagir.

Mary Gordon part du principe que c’est le manque de compréhension et de prise en compte des émotions de l’autre qui est au cœur du problème. La cour de l’école se transforme souvent en jungle où prévaut la loi du plus fort ! C’est pourquoi elle a eu l’idée de faire venir au sein des classes des couples de jeunes parents accompagnés de leur nouveau-né.

Amusés, intrigués, fascinés, les enfants se sont contre toute attente montrés très attentifs aux émotions du bébé. A la clé, une leçon : en accordant plus d’attention à l’autre, on le comprend et on s’entend mieux ! Une expérience à découvrir !

Publié le 07-02-2013 à 10:49 | Mis à jour le 18-05-2018 à 20:59 | Rédacteur :
Plus d'articles sur : #ecole

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

Vous aimerez aussi

Initier votre enfant à la lecture à la maison

Initier votre enfant à la lecture à la maison

Attention : initier n'est pas apprendre ! Sauf si votre enfant manifeste de sérieuses...
Lire la suite

Les perles des parents d'élèves

Quand les parents d'élèves exagèrent, des profs en font un livre

Parfois les parents exagèrent. Deux enseignantes du Havre viennent de publier un livre dans lequel elles...
Lire la suite