Violences éducatives : une campagne choc

Lancée par la Fondation pour l’Enfance, cette campagne de sensibilisation rappelle une évidence : gifler son enfant, c’est bel et bien un geste de violence…
Image d'illustration



Dès le 22 juin, à la télévision et sur internet, vous pourrez visionner ces spots chocs : un enfant se fait gifler par un adulte. Un geste presque anodin pour le parent, mais d’une très grande violence pour l’enfant, images à l’appui. Avec cette campagne, la Fondation pour l’Enfance enfonce le clou qu’elle avait commencé à planter en 2011 avec une première salve de spots sur le même thème : les violences dites "éducatives" ne sont en aucun cas anodines !

Selon la Fondation, 50% des parents commencent à frapper leur enfant avant l’âge de 2 ans, en étant persuadé que cela est "bon pour lui" et que ce geste entre dans le cadre d’une éducation normale, puisque eux aussi ont subi claques et fessées durant leur enfance…

Des gestes inefficaces et dangereux, selon les spécialistes, puisqu’ils entraînent fréquemment stress et perte de confiance en soi (et en les autres !) chez l’enfant. Des études scientifiques ont par ailleurs déjà prouvé qu’un recours répété aux violences éducatives pouvait provoquer de graves désordres comportementaux à l’âge adulte. La Fondation pour l’Enfance rappelle que 32 pays dans le monde ont déjà légiféré afin d’interdire les châtiments corporels. Ce n’est pas (encore) le cas de la France !


Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

Vous aimerez aussi

Maman solo : retrouver un compagnon

Maman solo : retrouver un compagnon

Une fois la séparation « digérée » vous voici prête à partir à la recherche d'un nouvel amour ? Besoin...
Lire la suite

Les 10 phrases à toujours emporter dans son sac !

Les 10 phrases à toujours emporter dans son sac !

Virginie Duplessy, journaliste et auteur du livre « La mère parfaite est une mytho ! » , maman de 2...
Lire la suite