Venir à bout du Baby blues : une volonté, un choix

Le baby blues est cette période de déprime qui survient le plus souvent après l’accouchement. Les statistiques montrent que 80 % des femmes souffrent de cette dépression post-partum.
Image d'illustration
Publicité

Ce phénomène se manifeste par une grande irritabilité, une profonde tristesse, un moral au plus bas et un état de fatigue quasi permanent. Pour retrouver la joie de vivre et goûter pleinement au bonheur d’être maman, il est important de reprendre sa vie de femme en main et de ne pas se laisser emporter par cette vague de dépression.

Accepter le commencement d’une nouvelle vie

Il est tout à fait normal de souffrir du baby blues après un accouchement. Les spécialistes expliquent d’ailleurs que cet état provient de la chute soudaine du taux d’hormone après la naissance du bébé. Il ne s’agit donc pas d’un cas isolé qui pourrait susciter l’inquiétude, mais d’un stade que beaucoup de mères ont déjà traversé.

Pour venir à bout de cet état de fatigue et de tristesse permanent, il est essentiel de retrouver un esprit positif. Se dire que l’on est à présent une maman et que la vie nous a offert un merveilleux cadeau. Que celui-ci mérite que l’on se batte pour le voir grandir et s’épanouir.

La naissance d’un enfant entraîne inéluctablement des changements et il faut être une super maman aux pouvoirs surnaturels pour tout maîtriser et prendre en charge. Reconnaître ses limites, laisser à d’autres les tâches ménagères qui ne peuvent être accomplies par manque de temps, parfois de force ou demander de l’aide à l’entourage permet de mieux s’en sortir.Il est important de parler de ce que l’on ressent et de ce que l’on vit à son conjoint et à ses proches afin de ne pas lutter seule.

S’épanouir en tant que femme

Même avec la meilleure organisation qui soit, retrouver une vie de femme accomplie tout en assumant le rôle de maman est une mission difficile. Malgré une journée bien chargée, il vaut mieux éviter de rester trop souvent à la maison avec le bébé pour seul compagnon. Un déjeuner entre amies, un peu de shopping, un moment passé à la piscine, chez le coiffeur ou un après-midi cinéma, voilà des heures de liberté qu’il faut profiter en confiant de temps en temps la garde du bébé à un proche. Même un bain moussant pris au rythme de la douce mélodie de votre chanson préférée peut se transformer en un instant privilégié de ressourcement si vous savez y prendre du plaisir. Reposez-vous le plus possible quand bébé dort, et si vous ne parvenez pas à trouver le sommeil, demandez à votre médecin de vous prescrire de légers tranquillisants.

Plus d'articles sur : #psychogrossesse
Publié le 13-03-2015 à 13:16

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

En poursuivant votre navigation sur etreenceinte.com, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus