Vaccin : bientôt une alternative à l’aiguille ?

Image d'illustration

La peur de l’aiguille, et celle de l’existence de sels d’aluminium dans les vaccins ne seront bientôt plus qu’un mauvais souvenir. Des chercheurs de l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm) viennent de publier les résultats de l’application d’une nouvelle méthode de vaccination basée sur le recours au laser.

Une méthode moins agressive et plus efficace

Remplacée par le laser, l’aiguille utilisée dans l’administration des vaccins actuels va peut-être bientôt disparaître. En effet, s’il faut aujourd’hui traverser le derme pour pouvoir libérer le contenu du vaccin dans le muscle ou l’hypoderme, ce ne sera plus le cas lorsque cette nouvelle méthode, mise au point par des chercheurs français, sera fonctionnelle. Désormais, le vaccin sera ciblé et injecté à l’aide d’un laser qui créera des micropores à l’intérieur de la couche de l’épiderme. Expérimenté chez la souris en thérapie et en prévention, cette méthode de vaccination s’est révélée très efficace et facile à mettre en œuvre. Le vaccin agit sans l’intervention des polémiques adjuvants nécessaires à la stimulation de la réponse immunitaire. Selon ces chercheurs, l’homme possède ce même récepteur identifié chez les souris et qui a participé à améliorer la réponse de l’organisme au vaccin.

Les sels d’aluminium, un adjuvant indispensable pour l’efficacité du vaccin

Au cœur des controverses, les sels d’aluminium présents dans les vaccins et dont le rôle est d’en améliorer l’efficacité sont pointés du doigt par certains chercheurs français. Ces derniers considèrent que l’aluminium est à l’origine du myofascite à macrophages, une lésion pouvant apparaître sur le point d’injection.En effet, la présence d’aluminium a été identifiée au niveau de ces lésions. La découverte de cette nouvelle méthode de vaccination mettra ainsi fin à tous les débats et permettra à ceux qui ont peur de la piqure de vivre leurs vaccinations dans la plus grande sérénité.

Publié le 12-06-2015 à 14:22 | Mis à jour le 18-05-2018 à 22:59 | Rédacteur :
Plus d'articles sur : #sante

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

Vous aimerez aussi

Plagiocéphalie : un problème de santé publique

Plagiocéphalie : un problème de santé publique

La Haute Autorité de Santé (HAS) se saisit du dossier des asymétries crâniennes, ou plagiocéphalie. Un...
Lire la suite

Fumer pendant la grossesse triple le risque de diabète chez l'enfant

Une nouvelle étude américaine démontre que les enfants exposés au tabac in utéro sont davantage exposés au...
Lire la suite

Votre grossesse semaine après semaine

Votre grossesse semaine après semaine

Découvrez semaine après semaine tout ce qui vous attend tout au long de votre grossesse : vos...
Lire la suite