Une mère tente d'abandonner son enfant dans un commissariat

A Évreux, une femme est entrée dans un commissariat avec un bébé. Elle a fait croire qu'elle l'avait trouvé dans la rue, avant de finalement avouer que l'enfant était le sien.
Evreux : elle essaie d'abandonner son bébé au commissariat
Evreux : elle essaie d'abandonner son bébé au commissariat

Mardi 27 mars. Un peu après 23 heures. Une femme entre au commissariat d'Évreux, en Normandie. Elle tient dans ses bras un nouveau-né de quelques heures. 

Elle déclare aux policiers qu'elle vient de trouver le bébé dans un sac poubelle, dans une des rues de la ville. 

Elle raconte qu'elle a vu une femme inconnue déposer le nourrisson dans la rue, et qu'elle a vu la scène de chez elle. 

Elle indique ensuite aux policiers, que la femme, après avoir abandonné l'enfant a rejoint un homme un peu plus loin avec qui elle s'est enfuie. 

Le placenta et le cordon ombilical retrouvés

Au vu de tous ces détails, les policiers décident donc de se rendre dans la rue dans laquelle le bébé a été abandonné. Ils trouvent bien la poubelle indiquée par la femme.

Mais dans celle-ci ils y trouvent également du placenta et un cordon ombilical. 

Cette trouvaille les intrigue. Interrogée par les policiers, la femme reconnaît finalement que le bébé est le sien. 

Elle ne voulait pas d'autres enfants

Déjà maman de 3 enfants, la femme de 39 ans ne voulait pas d'autre enfant. Elle a donc accouché chez elle quelques heures avant de se rendre au commissariat pour tenter d'abandonner son bébé. 

Interrogé par Paris Normandie une source policière raconte : « elle a voulu s'en débarrasser mais ne savait pas comment. Si ce n'est moralement pas acceptable, d'un point de vue pénal, elle n'a rien fait de mal. L'enfant est en parfaite santé. Il n'a pas subi de mauvais traitements. Le parquet réfléchit actuellement aux poursuites éventuelles à donner à cette affaire ».

Le bébé est en bonne santé. Il est actuellement pris en charge à l'hôpital d'Évreux. La mère, quant à elle, est libre. Elle doit bénéficier d'un suivi psychologique. 

Publié le 29-03-2018 à 17:04 | Mis à jour le 18-05-2018 à 22:59 | Rédacteur :
Plus d'articles sur : #bebe#faitdivers

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

Vous aimerez aussi

Un contraceptif masculin pour 2017 ?

Depuis le temps que l’idée circule…Le Vasalgel sera-t-il enfin le premier vrai contraceptif pour homme ?
Lire la suite

Faire un enfant : se poser les bonnes questions

Faire un enfant : se poser les bonnes questions

La vie après un enfant n'est plus jamais la même... Aussi, quoi de plus normal que d'avoir des...
Lire la suite

Grossesse planifiée : encore trop peu d’examens médicaux

Grossesse planifiée : encore trop peu d'examens médicaux

Avant une grossesse, faut-il passer des examens médicaux ? Oui, selon la Fondation PremUp, et trop peu...
Lire la suite