Une mère chilienne rencontre son fils volé à la naissance 41 ans après

Image d'illustration

Le souvenir des enfants chiliens volés dans les années 70 secoue de nouveau la toile suite à la diffusion de l’histoire de Travis Tolliver. Après avoir été volé à la naissance, cet homme a pu retrouver sa mère biologique 41 ans plus tard.

Le scandale des enfants volés au Chili

La dure réalité de la dictature chilienne des années 60 à 80 refait surface avec les retrouvailles d’un fils volé à la naissance avec sa mère biologique 41 ans plus tard. L’histoire remonte à 1973, précisément le 15 novembre de cette année quand Nelly Reyes accouche d’un petit garçon dans un hôpital chilien. Très rapidement après la naissance, les responsables de l’hôpital lui apprennent la terrible nouvelle, son enfant est décédé suite à une insuffisance cardiaque. La douleur de la jeune mère est indescriptible d’autant plus qu’elle n’avait connu aucun problème particulier pendant sa grossesse ni lors de son accouchement. Sa peine fut plus pénible encore à vivre puisqu’elle ne pu voir le corps de son enfant ni recevoir un certificat attestant son décès.

Sous le joug du dictateur Augusto Pinochet, les victimes de ce trafic d’êtres humains n’osaient pas s’exprimer par peur de représailles. Pendant son règne entre 1970 et 1980, de nombreux enfants ont été arrachés au bras de leur mère et furent l’objet de trafic. Ils étaient vendus ou, comme dans le cas de Travis Tolliver, étaient l’objet d’adoption à l’insu de leurs parents biologiques. Tout comme les autres victimes, Nelly Reyes a souffert en silence pendant des années, mais pour elle son calvaire a finalement connu un dénouement heureux puisqu’elle a fini par faire la connaissance de son fils, 41 ans plus tard.

Une rencontre émouvante

Adopté par une famille aux États-Unis, Travis Tolliver tentait de retrouver sa famille biologique depuis l’âge de 20 ans. Il n’a jamais baissé les bras malgré les recherches infructueuses, le manque d’informations et de moyens. En 2014, l’homme, âgé d’une quarantaine d’années, a appris l’histoire des enfants volés au Chili et, en approfondissant ses recherches, il a découvert que beaucoup d’enfants avaient été volés pendant cette période pour être vendus ou donnés dans le cadre de trafics. C’est en creusant cette piste qu’il a pu enfin lever la voile sur l’identité de sa mère biologique qui vivait au Chili avec ses quatre frères et sa sœur.

Travis Tolliver a décidé de se rendre dans son pays natal et c’est à l’aéroport de Santiago que sa mère a pu prendre le quadragénaire dans ses bras pour la première fois. Malgré la barrière de la langue, les larmes et les câlins échangés entre la mère et son fils ont touché l’assistance. Sous l’émotion, Nelly Reyes a déclaré qu’elle aimait son fils tellement fort qu’elle allait l’embrasser tous les jours. Travis s’exprimant, quant à lui, en anglais a dit qu’il n’aurait jamais pensé vivre ce moment un jour. Il a aussi exprimé sa reconnaissance envers sa famille adoptive qui sera toujours dans son cœur, cette dernière n’ayant jamais su que Travis Tolliver avait été enlevé à sa mère à sa naissance.

Publié le 01-06-2015 à 14:31 | Mis à jour le 18-05-2018 à 20:59 | Rédacteur :
Plus d'articles sur : #accouchement

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

Vous aimerez aussi

L’accouchement à domicile en voie de disparition ?

Les sages-femmes libérales pratiquant l’accouchement à domicile (AAD) tirent la sonnette d’alarme !
Lire la suite

Vidéo : elle ramène son bébé à la vie après 2 heures de câlins !

Ce qui devait être le plus beau jour de la vie de Kate Ogg a failli se transformer en cauchemar… Jusqu’au...
Lire la suite

Les hémorragies post-partum plus fréquentes à l’hôpital

Accoucher à l’hôpital augmenterait les risques d’hémorragies post-partum. Une étude britannique est à...
Lire la suite