Une maman qui allaite son fils de 4 ans défend l'allaitement tardif

Lucie Cox, une actrice et anthropologue a publié un plaidoyer pour vanter les mérites de l'allaitement tardif
L'allaitement prolongé : la mise au point d'une maman
L'allaitement prolongé : la mise au point d'une maman

Lucie Cox est une actrice anglaise. Elle est également diplômée d'anthropologie. Elle est aussi la maman d'un petit Redford de 4 ans qu'elle continue d'allaiter. 

Elle explique sur son blog que l'allaitement tardif n'est ni « bizarre » ni « anormal », contrairement à ce qu'elle a pu entendre. 

Alors bien sûr Redford a 4 ans, il n'est donc pas exclusivement nourri au sein. Mais il lui arrive encore de demander à téter « quand il en a envie, à l'heure du coucher, s'il toque à la porte ou s'il a peur et qu'un câlin ne suffira pas à le calmer » explique Lucie au Huffington Post. 

« On n'est pas dans Game of Thrones »

Lucie explique par ailleurs qu'elle a fait des recherches qui montrent que l'allaitement prolongé est une chose parfaitement courante dans d'autres cultures, et que c'est en Occident seulement que cette coutume est mal perçue, voire complètement tabou. 

Par ailleurs, elle explique que les enfants se sèvrent d'eux-mêmes entre 4 et 6 ans « Personne ne tète éternellement. Autour de sept ans, on oublie même comment faire. Saviez-vous que nous sommes les seuls mammifères qui sèvrent leurs petits prématurément ? Nous ne sommes pas dans Game of Thrones et, contrairement à la croyance populaire, un enfant allaité ne devient pas plus dépendant ou plus inséparable de sa mère ».

L'allaitement n'est pas malsain

Lucie continue en expliquant qu'il lui semble anormal qu'alors que l'époque dans laquelle nous vivons sexualise beaucoup de choses, que l'allaitement maternel puisse avoir une image malsaine. Selon elle, « une époque de sursexualisation des seins, tout ça peut paraître dérangeant et il y aura toujours des gens pour être mal à l'aise à la vue enfant au sein ».

Enfin, son article prône surtout la liberté de chacun et le fait que les mères, peu importe leur choix, devraient arrêter d'être jugées en permanence « Il faut faire confiance aux femmes, à nos corps, à nos enfants ». 

Publié le 19-09-2018 à 15:57 | Mis à jour le 19-09-2018 à 16:38 | Rédacteur :
Plus d'articles sur : #allaitement#maman

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

Vous aimerez aussi

Une maman tiraillée : son conjoint ne veut pas qu’elle allaite leur futur bébé

Une maman tiraillée : son conjoint ne veut pas qu'elle allaite leur futur bébé

Une jeune maman a publié il y a quelques jours un témoignage qui a fait réagir. Son conjoint refuse qu'elle...
Lire la suite

Allaiter durant deux mois réduirait les risques de MSN

MSN : 2 mois d'allaitement pour réduire les risques

Allaiter bébé pendant 2,5 mois permettrait de réduire considérablement les risques de survenue d'une mort...
Lire la suite

Un allaitement heu-reux !

Un allaitement heu-reux !

Sophie, maman de Victoria, a allaité sa fille 15 mois dans la joie ! Elle nous raconte combien...
Lire la suite