Une grossesse, un accouchement et un allaitement avec un anneau gastrique

Florence s’est fait poser un anneau gastrique. Elle est ensuite tombée enceinte : une grossesse compliquée par des vomissements inexpliqués, la naissance d’Evangéline, puis un allaitement écourté plus tard, elle garde un souvenir un peu amer de cette intervention !
Une grossesse, un accouchement et un allaitement avec un anneau gastrique
Une grossesse, un accouchement et un allaitement avec un anneau gastrique



Je suis l’heureuse maman d’une princesse de 26 mois. En 2007, je me suis fait poser un anneau gastrique suite à mon obésité (108 kg pour 1.63 m). ça a plus ou moins bien marché !

En avril 2010, je suis enfin tombée enceinte, après 1 an d’essais ! Dès que j’ai su cette magnifique nouvelle, je me suis fait desserrer mon anneau pour pouvoir bien manger et apporter à mon bébé tout ce dont elle aurait besoin. Je pesais alors 83 kg . Les 2 premiers mois ont étés sans problèmes. A partir du 3e mois, les complications sont arrivée : ma fille n’en était pas la cause, c’était mon anneau ! J’ai passé les 6 derniers mois de grossesse à vomir à tous les repas, sans trop savoir si c’était des nausées ou si c’était du à mon anneau. Plus les mois passaient, plus je perdais du poids. Évidemment, je ne pouvais pas en connaître la cause, car le seul examen pour le savoir aurait été une radio, chose peu recommandée étant enceinte ! Donc, suivi rapproché toutes les deux semaines par le gynéco, qui à chaque fois était content de l’évolution de ma fille : bonne prise de poids, taille normale, mais je lui reproche de ne pas avoir prêté attention à la maman...

Après des semaine à demander un déclenchement dès que possible, car je suis très fatiguée, j'ai enfin eu une réponse positive ; l’accouchement est prévu le 29 décembre 2010, à 2 semaines du terme.

Entrée à la maternité la veille du 29, pose du tampon et attente interminable... A 3 h du matin le 29 décembre, je me réveille en panique : je perdais les eaux, c’était ma première, donc je ne savais pas trop quoi faire! L’infirmière arrive et me dit que ce n’est rien, car pas de contractions rapprochées. Il faut dire que je n’en ai ressenti que 3 pendant ma grossesse, ma fille était très calme ! La journée du 29 se passe sans rien. Le soir, pose du gel, nuit tranquille sans contractions ni ouverture du col. Le lendemain, mon col était seulement effacé et je perdais toujours du liquide, évidement systématiquement mauvais moment (à la cafeteria, dans le couloir...)! En fin de journée, j’étais seulement à 1 cm... Elle se fait désirer cette princesse ! Le lendemain matin, pose de la perf et direction la salle d’accouchement pour attendre… Pose de la péridurale tout de suite, alors que je n’avais pas de contractions, et toujours ouverte à 1 cm, mais bon...

Publié le 22-02-2013 à 00:00 | Mis à jour le 18-05-2018 à 20:59 | Rédacteur :
Plus d'articles sur : #accouchement

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

Vous aimerez aussi

Accouchement : quand partir à la maternité?

Accouchement : quand partir à la maternité?

Des contractions de plus en plus fréquentes, un pressentiment : comment se passe le départ à la...
Lire la suite

Mon accouchement très rapide!

Mon accouchement très rapide!

Après une fausse couche difficile à vivre, Meggie apprend qu'elle est enceinte. Au terme d'une grossesse...
Lire la suite

Sortie de la maternité : de nouvelles recommandations

Sortie de la maternité : de nouvelles recommandations

Désormais, les sorties précoces de la maternité, dans les 48 heures suivant un accouchement par voie basse,...
Lire la suite