Un terrible accident de car scolaire dans les Pyrénées-Orientales fait au moins 5 morts

Jeudi 14 décembre. Vers 16h10. Un bus transportant une vingtaine d'élèves a percuté un TER sur la commune de Milas. 4 collégiens ont perdu la vie.
Un terrible accident de car scolaire dans les Pyrénées-Orientales fait au moins
Un terrible accident de car scolaire dans les Pyrénées-Orientales fait au moins

5 morts et 17 blessés graves

Les images sont choquantes. Le bus qui transportait des collégiens est coupé en deux. Le TER qui roulait à 80km/h n'a pas pu éviter le bus de ramassage scolaire. 

Et le bilan est extrêmement lourd. 5 collégiens ont perdu la vie et 16 autres, ainsi que la conductrice du bus sont grièvement blessés. 3 passagers de TER sont quant à eux légèrement blessés. 

Le préfet des Pyrénées-Orientales, dans un communiqué a indiqué que « l'identification des victimes a été menée à bien » mais elle a pris du temps, au vu de la violence du choc. De plus, les autorités n'avaient pas de listes des élèves présents dans le bus au moment des faits. 

Le passage à niveau remis en cause

L'enquête devra déterminer comment un tel accident a pu se produire. Selon un porte-parole de la sncf « Le passage à niveau est un passage classique, bien équipé, lumineux. Plusieurs témoins ont confirmé que les barrières étaient bien baissées, donc ça fonctionnait, là encore sous réserve des conclusions de l'enquête ». 

Les versions des témoins semblent varier. Si certaines déclarent que les barrières n'étaient pas baissées, d'autres déclarent l'inverse. 

A ce stade, le procureur de la république, en charge de l'enquête, reste donc très  prudent déclarant : « il est largement prématuré d'indiquer si les barrières étaient levées ou baissées ».

Un village en deuil

Tous les collégiens sont originaires de Saint-Feliu-d'Avall, une petite commune au sud-ouest de Perpignan. Le village est en deuil. Les habitants ont organisé une collecte de sang pour venir en aide aux enfants blessés. 

Le collège Christian Bourquin à Millas, dans lequel étudiaient les 5 victimes a ouvert ses portes ce matin pour que les collégiens, sous le choc puissent se réunir et parler du drame dans lequel ils ont perdu des amis. Une cellule médico-psychologique a été mise en place pour les familles à Millas et la mairie a mis en place un numéro d'urgence : le 04 68 57 35 03.


Publié le 15-12-2017 à 16:32 | Mis à jour le 18-05-2018 à 22:59 | Rédacteur :
Plus d'articles sur : #actu

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

Vous aimerez aussi

Enfant et consentement sexuel

Un enfant peut-il consentir à une relation sexuelle ?

A quel âge n'est-on plus un enfant et peut-on consentir à une relation sexuelle ? C'est la question...
Lire la suite

Gratuité des transports en commun pour les enfants

Les transports en commun, gratuits pour les enfants ?

Le 10 Janvier dernier, la maire de Paris, Anne Hidalgo a annoncé lors de ses vœux qu'elle souhaitait rendre...
Lire la suite

Bébés secoué : le diagnostic au centre d'une polémique ?

Bébé secoués : un diagnostic trop systématique ?

Le diagnostic du bébé secoué est au cœur d'une polémique. Un avocat et une association dénoncent le fait...
Lire la suite