Un nouveau-né blessé par un obtréticien pendant l'accouchement

A Reims, le 24 août dernier, un gynécologue-obstétricien a incisé le crâne d'un bébé pendant une césarienne. Le nouveau-né a dû recevoir 6 points de suture...Retour sur les faits.
Quand un médecin donne un coup de scalpel à un nouveau-né
Quand un médecin donne un coup de scalpel à un nouveau-né

L'histoire se passe à Reims, à la polyclinique de Reims-Bezannes. Hélène, future maman a rendez-vous le 24 août pour un accouchement programmé par césarienne. Ce sera sa troisième césarienne, par anesthésie locale pour qu'elle puisse tout de même profiter de ce moment.

« Ce n'est pas grave, c'est dans les cheveux »

Hélène entre en salle d'opérations. C'est alors que les choses vont déraper. Sur sa page Facebook, la jeune maman parle de « cauchemar ».

En effet, en entaillant le ventre hyper-tendu de la future maman, le gynécologue-obstétricien touche la tête de l'enfant à naître. La jeune maman le raconte dans un post Facebook :  « Je rentre le 24 août pour une césarienne prévue... Je rencontre l'équipe médicale... Le gynéco l'anesthésiste et j'en passe. [...] Durant le découpage de mon bidon (disons les choses comme elles sont) ma princesse prend un coup de scalpel, oui un coup de SCALPEL... ... Résultat 6 points de suture 2 strip...comment dire... Heureusement que ce n'est pas sur le visage... » ...

Mais c'est la réaction du gynécologue qui énerve le plus les jeunes parents. Alors que la maman s'inquiète pour son bébé, elle accuse le médecin de lui avoir répondu : « ce n'est pas grave, c'est dans les cheveux ». Par ailleurs, selon la jeune femme, celui-ci n'aurait présenté aucune excuse aux jeunes parents « Et il ne nous présente aucune excuse pas un désolé "messieurs dame" c'est quoi ce médecin inhumain ?! Ma pauvre doudouce à peine arrivée et elle subi [Sic] déjà ».

La clinique est « désolée de la situation »

Contactée par France 3 Grand-est, la direction de la clinique indique être « désolée de cette situation », ajoutant qu'il s'agit d'« un aléa thérapeutique » très rare. Toutefois, selon le directeur de la polyclinique, le médecin aurait fait correctement son travail, mais il reconnait également qu'il n'a pas su trouver les mots pour rassurer les parents. 

La petite fille ne devrait pas garder de séquelles. De plus, même si la cicatrice reste et que les cheveux ne poussent pas dessus, la quantité de cheveux devrait la couvrir largement. 

Les parents de leur côté réfléchissent à déposer une plainte contre la clinique. 

Vous aimerez aussi

Un congé maternité plus long pour les travailleuses indépendantes

Congé maternité : un allongement pour les travailleuses indépendantes et les agricultrices

Le Premier ministre a annoncé sur France Inter, jeudi 20 septembre 2018, l'allongement du congés maternité...
Lire la suite

Une maman devant la justice : son bébé est né sans avant-bras droit

Parce que son bébé est né avec un bras atrophié, une jeune maman poursuit son gynécologue en justice

Une jeune maman a accouché d'un bébé sans avant-bras droit. Elle poursuit en justice le gynécologue qui l'a...
Lire la suite

Vivre sereinement sa grossesse : vos droits et vos démarches

Grossesse : le suivi, mes droits et démarches

Retrouvez nos conseils et outils pour vivre sereinement votre grossesse au quotidien.
Lire la suite

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

En poursuivant votre navigation sur etreenceinte.com, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus