Un enfant sauvé grâce à une greffe de peau génétiquement modifiée

Un petit garçon, atteint d'une maladie rare, a bénéficié d'une greffe de peau sur 80% de son corps. Il s'agit d'une prouesse scientifique unique. La revue Nature raconte cette histoire fabuleuse.
Un enfant greffé à 80% par sa propre peau
Un enfant greffé à 80% par sa propre peau

2015. Un petit garçon, réfugié syrien atteint d'une maladie génétique grave et extrêmement rare va voir sa vie changer. Atteint d'une épidermolyse bulleuse causée par la mutation d'un gène (le corps ne fabrique pas la protéine nécessaire à la bonne adhésion de la peau), le petit garçon, à chaque choc voyait sa peau s'ouvrir, se décoller et tomber. Cette maladie rare concerne une naissance sur 53 000 dans le monde. Quand il arrive à l'hôpital allemand, plus de 80% de la surface de sa peau était touchée. Le petit garçon avait des plaies, extrêmement infectées. Sa seule chance : tenter une greffe intégrale. Ce qui n'avait encore jamais été pratiqué dans l'histoire de la médecine.

La greffe de peau grâce à des cellules souches

Une équipe de chercheurs italiens est venue à son aide grâce à une technique mêlant cellules souches et thérapie génique. Pour faire simple, les médecins ont prélevé des cellules de peau sur la partie du corps du petit garçon, qui n'était pas touchée par la maladie. 

En laboratoire, les médecins ont corrigé le gène dysfonctionnant. Les cellules génétiquement modifiées ont été mises en culture. Au bout de 4 mois, après que les cellules se soient multipliées, la peau artificielle est devenue suffisamment grande pour couvrir les surfaces abîmées de la peau du petit garçon. 

80% de la peau remplacée

Finalement, après plusieurs opérations, 80% de la peau du petit garçon a été remplacée. 

Deux ans après ces opérations, l'enfant va bien. Comme tous les autres enfants, et après 1 an passé à l'hôpital, il va à l'école, joue au football, il n'a même plus besoin d'anti-douleurs. La revue Nature raconte que le petit garçon adore « montrer sa nouvelle peau » à ses camarades ! 

Vous aimerez aussi

La Dépakine interdit aux femmes enceintes

La Dépakine désormais interdit aux femmes enceintes et à celles en âge de procréer

La molécule contenue dans la Dépakine cause trop de malformations chez les fœtus. Le médicament et ses...
Lire la suite

La méningite foudroyante tue un enfant de 5 ans

Un enfant de 5 ans succombe à une méningite foudroyante

Baptiste avait 5 ans. Mardi 12 juin il est mort des suites d'une méningite foudroyante. Il était scolarisé...
Lire la suite

CMV, risques, traitement et prévention

Le CMV (cytomégalovirus) : qu'est-ce c'est ?

Le CMV dangereux pour le fœtus ? Le point sur ce virus bénin chez l'adulte, et très fréquent chez les...
Lire la suite

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

En poursuivant votre navigation sur etreenceinte.com, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus