Un bébé après une grossesse extra-utérine, c'est possible !

Une équipe de chercheurs de l'Inserm a étudié la fertilité des femmes touchées par une grossesse extra-utérine après le traitement de celle-ci. Les résultats sont encourageants !
Un bébé après une grossesse extra-utérine, c’est possible !
Un bébé après une grossesse extra-utérine, c’est possible !

Dans le cadre d'une grossesse normale, l'œuf emprunte l'une des deux trompes de Fallope pour rejoindre l'utérus, où débute le développement de l'embryon. Mais dans 2% des cas environ, il s'arrête dans la trompe et s'y implante. C'est la grossesse extra-utérine, un cas d'urgence absolue car la grossesse ne doit en aucun cas se développer sous peine de gros dégâts !

Deux méthodes existent pour traiter une grossesse extra-utérine, dépendants du stade de développement de celle-ci : une méthode non traumatisante pour la trompe, où l'on utilise soit des médicaments pour dissoudre l'œuf, soit une petite incision sur la trompe pour le retirer (chirurgie conservatrice). L'autre méthode, employée quand le traitement est urgent, consiste à retirer la trompe entière avec l'œuf...

Les chercheurs ont comparé les taux de fertilité de femmes deux ans après leur grossesse extra-utérine. Il en ressort que 67% d'entre elles environ sont parvenue à obtenir une grossesse normale après un traitement médicamenteux, 70% environ après une chirurgie conservatrice, et 64% après une intervention de retrait d'une trompe. Des résultats somme toute plutôt positifs !

Les scientifiques insistent donc sur le fait que si les résultats sont globalement similaire selon les méthodes, les gynécologues devraient néanmoins privilégier la méthode médicamenteuse (peu invasive, mais nécessitant un réel suivi ensuite), au profit de la méthode chirurgicale peut-être plus difficile à vivre. Mais en gardant toujours à l'esprit que ce qui compte, c'est la fertilité future de la patiente !

Publié le 14-03-2013 à 14:27 | Mis à jour le 18-05-2018 à 20:59 | Rédacteur :
Plus d'articles sur : #sante

1 commentaire

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

  • fifouille1
    fifouille1 - Il y a 8 ans

    J'ai fait 2 GEU, une avant mon 1er enfant, traitée par médicament, l'autre avant mon 4e enfant qui aurait pu m' être fatale car la trompe a littéralement explosée ce qui a créé une hémorragie, opérée par chirurgie. Ces 2 GEU se sont faites dans la même trompe. Tout va bien.

Vous aimerez aussi

Le Botox au secours de bébés malades

Non, la toxine botulique ne sert pas uniquement à figer totalement l’expression des actrices ou des...
Lire la suite

Q.I : les phtalates au banc des accusés

Q.I : les phtalates au banc des accusés

La pollution domestique, en particulier celle due aux phtalates, aurait un effet réel et néfaste sur le...
Lire la suite