Un accouchement express

On dit souvent qu’un second accouchement est plus rapide qu’un premier… Pour Virginie, la règle n’a pas fait exception ! Un accouchement ultra-rapide qui a bien failli se dérouler dans un taxi…
Un accouchement express
Un accouchement express



Les deux mois qui on précédé mon accouchement ont consisté en des allers-retours entre mon domicile et l'hôpital pour des contractions. J'avais déjà été hospitalisée à 30 semaines pour menace d'accouchement prématuré, et j'étais suivie depuis le début de ma grossesse pour ce risque, car mon premier garçon est né a 34 semaines…
 
Nous sommes le 13 mai 2013. Je me réveille à 1h30 en forme, au moment même ou Monsieur vient se coucher, à croire qu'il le sentait car impossible de le rendormir ! Et aucune contraction qui pouvait annoncer ce qui allait arriver…
 
3h50 : je ressens comme un ballon qui éclate dans mon estomac, avec une petite perte de liquide. Je réveille Monsieur et lui dis que c'est le moment, qu'il faut y aller ! On passe plusieurs coups de téléphone et on se résigne à appeler un taxi. Celui ci arrive très rapidement, les contractions aussi d'ailleurs, elles se font de plus en plus fortes et je perds de plus en plus de liquide...!
 
4h45 : arrivée aux urgences, je ne tiens plus, je sens que bébé descend, je crie et je finis par m'installer dans la salle où sont installées normalement les personnes pour la prise des paramètres. "Pas le temps pour la péridurale", me dit-on (entre nous, je m'en doutais !). Comme dans une fourmilière, je vois des blouses blanches sortir et rentrer dans cette salle. Une infirmière me dit de ne pas pousser, mais ça devient impossible !

Enfin, la gynécologue de garde est là et on me dit : " Vous pouvez y aller.". J'ai poussé deux fois, et voilà, mon petit Tyméo est né à 4h55 ! Je ne l’entends pas pleurer et je stresse, mais la sage-femme me rassure et me dit de ne pas m'inquiéter, que l'accouchement a été très rapide et qu'il est un peu sonné…

Après la délivrance, on me conduit près de mon petit bout (2,970 kg pour 51 cm)  qui était près de son papa et de son grand frère. On me l’a mis dans les bras, et là j’ai ressenti le soulagement ! Je ne connaissais pas cette sensation d'avoir son bébé dans les bras directement après l'accouchement, car le grand, je ne l'ai vu que 5 heures après sa naissance, relié à des fils...
 
Aujourd’hui, mon petit bout va avoir 4 mois et il a un grand frère de 4 ans et demi formidable.
 
Un accouchement qui, à 5 minutes près, se passait dans le taxi. Si c'était à refaire, je le referais sans hésitation !

Publié le 12-09-2013 à 11:21 | Mis à jour le 18-05-2018 à 20:59 | Rédacteur :
Plus d'articles sur : #accouchement

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

Vous aimerez aussi

La folle aventure de la naissance d'Orlane

La folle aventure de la naissance d'Orlane

Un accouchement ultra rapide nécessitant le recours aux pompiers et un trajet en urgence vers la maternité,...
Lire la suite

S’organiser : les mamans françaises vivent bien leur maternité mais…

S'organiser : les mamans françaises vivent bien leur maternité mais...

A l'occasion du plan périnatalité 2005-2007, l'UNAF (l'Union Nationale des Associations Familiales) s'est...
Lire la suite