Trop de retards de croissance encore non diagnostiqués

Responsables d'un taux de mortalité néonatale important, les retards de croissance intra-utérins concernent 80 000 enfants par an en France. Seulement 1 enfant sur 5 serait diagnostiqué.
Image d'illustration

Rapportée par l’Agence New Press le 17 février dernier, une étude de l'Inserm révèle la faiblesse des dépistages des retards de croissance intra-utérins (RCIU). Sur plus de 14 000 femmes, seulement 21 % des enfants atteints auraient, en effet, été diagnostiqués pendant la grossesse.

Une pathologie aux conséquences graves

Ce RCIU est une maladie grave qui s'explique par une insuffisance d'oxygénation du fœtus et une mauvaise alimentation. Il peut alors être mortel ou responsable de handicaps et de déficiences sévères.
Selon la fondation Prem Up, spécialiste de la prématurité, le RCIU "perturbe la croissance pulmonaire et la production d’hormones", causant, à l’âge adulte "un risque important de pathologies cardiovasculaires, d’hypertension, de diabète et d’obésité".
Le dépistage précoce est pourtant recommandé chez les futures mamans au troisième trimestre de la grossesse, lors d'une échographie où le poids fœtal est évalué.

Un dépistage difficile

En dépit de l'échographie, le dépistage du RCIU reste très difficile à effectuer. La moitié des résultats donnent lieu à des faux positifs, avec des bébés au poids finalement normal à la naissance. Pour autant, un diagnostic de retard de croissance donne généralement lieu à un accouchement par césarienne. L'Inserm insiste donc sur l'urgence de mener une réflexion autour des mauvais résultats du dépistage, sachant que d'autres facteurs peuvent révéler les RCIU, comme l'hypertension de la mère, le tabagisme ou la toxicomanie.

Publié le 20-02-2015 à 11:48 | Mis à jour le 18-05-2018 à 20:59 | Rédacteur :
Plus d'articles sur : #sante

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

Vous aimerez aussi

La vente des médicaments sur internet bientôt autorisée

Il sera bientôt possible d’acheter des médicaments en vente libre sur internet ! Une ordonnance...
Lire la suite

Les réponses du gynécologue – semaine du 03/05/2010

Les réponses du gynécologue – semaine du 03/05/2010

Les réponses du gynécologue – semaine du 03/05/2010
Lire la suite

L’appendicite en voie de disparition !

L'appendicite en voie de disparition !

Grand classique de l'enfance, l'appendicite et son opération, l'appendicectomie, sont en voie de...
Lire la suite